Formule 1

Webber est allé chercher son podium

Les obstacles n’ont pas manqué

Recherche

Par

13 juin 2011 - 00:20
Webber est allé chercher son podium

Mark Webber a pris la troisième place du Grand Prix du Canada, après une course semée d’embûches.

Quatrième sur la grille de départ, l’Australien a perdu de nombreuses positions dans le premier tour suite à un accrochage avec Lewis Hamilton.

« Je pense que Lewis a cru que le drapeau à damier était dans le virage 3 ! », a-t-il plaisanté. « Nous nous sommes touchés, je pense que c’était un peu maladroit aussi tôt dans la course. J’ai perdu beaucoup de places. J’ai réussi à les reprendre et décidé de rentrer aux stands pour passer un nouveau train de pneus pluie, avant la suspension de la course. »

Il s’est ensuite employé à reprendre les places perdues et, quand la pluie s’est mise à tomber, s’est rué aux stands pour passer un nouveau train de pneus. La suspension de la course a joué contre lui et il a reperdu quelques positions, qu’il a dû regagner quand la course a été relancée.

« Kobayashi, les deux Renault et di Resta – des gars que j’avais déjà passés – m’ont eu avec un arrêt gratuit grâce à la suspension de la course et un nouveau train de pneus. Je les ai repassés et, avec une trajectoire sèche qui se dessinait, il était difficile de conclure ces attaques », a-t-il expliqué.

Webber a ensuite forcé sa chance en étant l’un des premiers à passer les pneus secs. Cette initiative lui a permis de remonter à la troisième place, derrière Michael Schumacher.

Il a tenté d’attaquer le pilote Mercedes à deux reprises mais a à chaque fois manqué son freinage à la chicane. La deuxième fois, il a même perdu la troisième place au profit de Jenson Button. Il a ensuite réussi à doubler Schumacher et a franchi la ligne d’arrivée au troisième rang.

« J’ai décidé de tenter un coup de poker et de passer les pneus secs. Je savais que certains endroits du circuit seraient piégeux et que si je partais dans l’herbe tout serait terminé », a-t-il reconnu. « Je suis ensuite arrivé derrière Michael. JB est ensuite arrivé. Il était très, très rapide et je pense que, même si j’avais passé Michael plus tôt, il m’aurait quand même doublé. »

expand_less