Formule 1

Villeneuve est amer et en veut à Hispania

Une place en Formule 1 gâchée

Recherche

Par Franck D.

26 novembre 2010 - 17:29
Villeneuve est amer et en veut à (...)

Dans une entrevue pour Radio-Canada Sports, Jacques Villeneuve, qui a beaucoup travaillé sur son projet F1, confie qu’il est toujours amer à propos du refus de la FIA d’accorder la licence à son projet. Pire, il fustige la façon dont Hispania a pris la Formule 1.

"On avait les budgets, on était en place. Au lieu d’être en F1, on ne l’est pas, donc je ne vois rien de positif dans tout ce qui s’est passé," commence le Québécois qui se tourne dorénavant vers la NASCAR. " Question budget, on était devant les nouvelles équipes et on était très content de ce qu’on avait mis en place. Je n’ai aucune idée pourquoi la FIA a dit non à notre projet. Je ne veux même pas réfléchir au pourquoi. Pour nous, ça n’a été que du négatif."

Villeneuve reste amer, d’autant plus que HRT est présent en Formule 1. "Au départ, Hispania, ce n’était même pas une question de plafond (la limite de budget prévue par la FIA finalement non votée), ils avaient zéro dollar. Ils vendaient aux pilotes chaque course à 50 000 $. C’est ridicule. Ce n’est même pas une équipe de GP2. Hispania, c’est de la foutaise, c’est de l’insulte. La seule raison pour laquelle ils sont en F1, c’est qu’ils se disaient qu’ils allaient être rachetés et qu’ils allaient faire beaucoup d’argent. Et ils se fichent complètement d’être compétitifs."

"Hispania sait que quelqu’un dans la F1 va les garder en vie, car la F1 a besoin de la quantité d’équipes," poursuit Villeneuve. "Donc, ils n’ont pas besoin de trouver de commanditaires, de mettre d’argent, ils vont survivre jusqu’à ce que quelqu’un veuille les racheter, et eux vont se faire plein d’argent sur le dos des autres. Leur approche est honteuse."

Un temps évoqué, Villeneuve a aussi abandonné l’idée de racheter une équipe existante. "Le rachat d’une équipe de F1, ça coûte cher. Les équipes de fond de plateau, même Hispania qui n’a pas de voiture pour l’an prochain, demandent des millions, et en plus il ont des dettes. Donc, ça ne sert à rien de racheter des équipes comme ça. Et celles qui sont acceptables demandent des fortunes, des sommes qui sont surdimensionnées. Ça non plus, ça ne vaut pas la peine, dit-il. Ça clôt un chapitre avec la F1. Au moins, ça permet de se concentrer sur la NASCAR."

expand_less