Formule 1

Villeneuve : Il n’y a plus de respect entre pilotes

‘C’était mieux avant’

Recherche

Par Alexandre C.

18 janvier 2017 - 11:07
Villeneuve : Il n’y a plus de respect

On le sait, à la télévision comme dans la presse, Jacques Villeneuve n’a jamais sa langue dans sa poche. La dernière sortie du pilote canadien concerne cette fois-ci les conséquences de l’amélioration générale de la sécurité sur le comportement des pilotes en piste. Une sécurité maximale a ainsi amené à une déresponsabilisation des pilotes selon lui.

Au temps où son père, Gilles, courait, explique Jacques, les pilotes risquaient leurs vies. « Parce que les voitures étaient dangereuses à conduire, et parce qu’il était difficile de dépasser, il y avait bien plus de respect entre les pilotes » a-t-il expliqué à Sky Sports.

« Vous ne voyiez jamais des pilotes changer de ligne en pleine ligne droite. Vous ne voyiez jamais un pilote changer de directions sur la piste, il restait sur la ligne, freinait à l’intérieur et essayait de freiner plus tard. C’était propre et respectueux. Ils se rentraient dedans, mais c’était des erreurs. Maintenant, vous voyez un jeu vidéo, où les pilotes pensent qu’ils sont dans un jeu vidéo. Il n’y a plus de respect. Qu’est-ce que le respect ? Ce n’est pas même pas dans leur dictionnaire. Tout se passe bien. Vous ne pouvez pas vous faire mal. »

Il y a un second mal dont est atteinte la F1 selon Jacques Villeneuve : les dépassements, en raison de la pression populaire, sont devenus plus artificiels.

« Les fans ne cessaient de se plaindre et de dire ‘il n’y a pas assez de dépassements, il n’y a pas assez de ceci, pas assez de cela’. En écoutant cela, qu’est-ce qu’a fait la F1 ? ‘OK, mettons en place le DRS, nous aurons 100 dépassements par course’. Mais citez-moi un vrai dépassement, dans votre mémoire, depuis l’introduction du DRS… ? Vous ne pouvez pas. Avec le DRS, on se dit ‘OK, ne prenons pas de risque, appuyons simplement sur un bouton.’ Maintenant, vous pouvez voir les voitures sur une autoroute, vous ne voyez pas une vraie course pour cette raison. Nous avons des tonnes de dépassements, mais c’est ennuyeux. Maintenant, vous attendez la prochaine ligne droite, appuyez sur un bouton, et c’est tout. »

Le DRS est une technologie nouvelle apparue en F1 en 2010, et Jacques Villeneuve pense justement que la F1 souffre d’être trop centrée sur la technologie et non sur le pilotage.

« Prenez le moteur hybride, c’est une belle technologie, mais elle est faite pour les ingénieurs – elle ne devrait pas être en F1. Elle n’amène rien. Mettons-la de côté, elle ne devrait pas être là, c’est de l’ingénierie folle. Je ne la voudrais pas sur ma voiture de route. »

D’une manière générale, le Canadien pense que la F1 est devenue moins virile, moins dangereuse, moins passionnante.

« La F1 a toujours été extrême, en repoussant les frontières. Elle est censée être trop rapide, trop chère, folle. Ce n’est pas ce que nous avons. Vous voyez des pilotes sortir de leur voiture sans même transpirer parce qu’ils tournent en course à 8 secondes de leur temps en qualification. Ce n’est pas bien. »

Cette année cependant, avec le nouveau règlement technique, les F1 devraient être bien plus fatigantes physiquement à piloter. De quoi contenter Jacques Villeneuve ? Rien n’est moins sûr !

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less