Formule 1

Vettel souhaitait être ’plus proche’, Raikkonen compte sur la stratégie

Qualifications décevantes en Russie

Recherche

Par Olivier Ferret

29 septembre 2018 - 15:31
Vettel souhaitait être 'plus proche', (...)

Sebastian Vettel avait signé la pole en 2017 en Russie, sur ce circuit de Sotchi. Mais, cette année, sur un tour, Mercedes semble intouchable.

L’Allemand admet qu’il n’avait pas le rythme pour signer la pole mais prévient déjà les pilotes Mercedes pour la course.

"Mercedes a été très rapide mais demain, la course sera longue ! De mon côté, j’ai fait une petite erreur dans le dernier secteur mais je devais essayer. L’écart est de 5 dixièmes mais je reste satisfait de ma prestation," commente le pilote Ferrari.

"Cependant, j’ai tenu à rappeler à Valtteri ce qui s’est passé l’an dernier ici, il était parti 3e et avait pointé en tête grâce à l’aspiration au départ. Peut-être que nous pourrons faire cela à notre tour."

"J’aurais souhaité être plus proche," reconnait Vettel. "La course se jouera à la stratégie, la tenue des pneus sera importante. Nous aurions dû être plus performants, bien plu, mais la voiture se comporte bien pour demain. S’il y a une opportunité, je la saisirai."

Kimi Raikkonen a lui signé le 4e temps des qualifications, juste derrière son équipier. Il reconnait la supériorité des Flèches d’Argent à Sotchi.

"Nous sommes un peu derrière Mercedes ici. Ma voiture n’était pas si mal lors des qualifications mais je n’ai pas été bon lors de mon dernier tour rapide. Je ne pense pas que nous avions la possibilité d’aller chercher la pole aujourd’hui. Mais la course sera longue demain. Il faudra prendre un bon départ, bien gérer les pneus. Nous serons comme eux en ultra-tendres au départ, il faudra donc bien s’arrêter au bon moment."

expand_less