Formule 1

Vettel ne s’inquiète pas du départ de Kvyat et Giovinazzi

Ferrari n’a plus de pilote de simulateur

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 janvier 2019 - 13:43

Sebastian Vettel admet ne pas être un grand fan du travail en simulateur. La tâche est néanmoins essentielle pour développer une monoplace, mais aussi pour y apporter des correctifs en cours de week-end. Le travail, chez Ferrari, était accompli jusqu’ici par Daniil Kvyat et Antonio Giovinazzi, qui ont tous les deux quitté la Scuderia.

"Personnellement, je ne suis pas un fan du simulateur parce que ce n’est pas amusant. Mais vous avez raison, c’est très important, c’est un outil important" admet Vettel. "Grâce à nos découvertes, nous changeons la voiture, c’est mieux et nous en sommes heureux."

Le simulateur, une tâche ingrate mais hyper importante : "Nous sommes reconnaissants envers les gars, ils prennent le temps et ce n’est pas le meilleur taf de faire cela un vendredi soir, surtout quand vous êtes jeune, mais c’est important, tout a de l’importance."

"Chacun joue son rôle et à la fin, nous avons l’honneur d’avoir le volant dans nos mains et de conduire cette machine que nous avons tous créée et à laquelle nous voulons donner le plus de performances."

Il faudra désormais trouver un remplaçant aux deux partants, et l’on sait notamment que Sergey Sirotkin est en discussions avec Ferrari. Vettel fait confiance à son équipe : "Pour l’année prochaine, c’est vrai, on fait un pas mais je pense que nous trouverons des gens qui iront très bien et très rapidement, donc je suis confiant, nous aurons une équipe solide sur ce plan l’année prochaine."

Ferrari

expand_less