Formule 1

Vettel ne pense pas que Mercedes ait distancé Ferrari dans la course au développement

Mais il concède que Mercedes avait plus de rythme à Sotchi

Recherche

Par A. Combralier

4 octobre 2018 - 19:16
Vettel ne pense pas que Mercedes (...)

Comme l’indiquait Toto Wolff après la Russie, Mercedes semble avoir trouvé la clef pour débloquer un surcroît de performance, ce qui a notamment permis à Lewis Hamilton de s’imposer à Singapour comme à Sotchi. Dans le même temps, Ferrari ne paraît plus progresser et laisse les Flèches d’Argent s’envoler au classement.

La confiance de Sebastian Vettel en Maranello s’est-elle alors érodée ? Le pilote allemand estime-t-il que la Scuderia pourra redresser la barre ce week-end à Suzuka ?

« Eh bien, en une semaine, vous ne pouvez pas changer beaucoup de choses, donc nous espérons que le circuit nous conviendra un peu mieux et que nous aurons un meilleur week-end qu’à Sotchi. Nous avons néanmoins réussi à extraire tout le potentiel de la voiture. En rythme de course nous étions un peu plus proches heureusement, donc voyons à quel niveau nous commençons ici. »

Mercedes a pourtant repris l’avantage sur Ferrari à Singapour et à Sotchi, piste où Ferrari avait dominé l’an dernier. N’est-ce pas inquiétant pour le reste de la saison ?

« J’ai dit à de nombreuses reprises que nous avions une voiture solide, mais je ne pense pas que nous ayons eu une voiture dominatrice cette année – à aucun moment. En Belgique ou à Monza, nous n’étions pas devant en qualifications. En course, c’était très serré mais je pense que les écarts ont été très faibles toute l’année. Nous n’avons pas été assez proches durant de trop nombreuses courses. A Sotchi, la manière avec laquelle Mercedes a pu jouer avec nous en course… Cela signifie souvent qu’une équipe a plus de rythme. »

« Durant d’autres courses cette saison, nous n’avions pas le rythme de Mercedes. Mais nous avons toujours été très proches je pense, sur la plupart des courses nous avons pu avoir un bon combat à mener contre eux. Donc espérons avoir la même performance ici. J’espère que nous serons plus proches en qualifications, parce qu’une fois derrière, nous n’avons pas beaucoup de batailles roue contre roue. Ce n’est pas si facile de suivre de près une autre voiture, et si vous êtes dans le même dixième, même s’il était moins difficile de dépasser, cela ne resterait pas évident, parce qu’en dernier ressort, vous n’allez pas plus vite que les autres autour de vous. »

Ferrari a-t-elle perdu le fil de son développement technique ?

« Comment pouvez-vous avoir une opinion sur la direction technique de notre développement ? Je ne pense pas que ce soit vrai. Nous avons progressé avec nos voitures. Maintenant, vous ne savez jamais où vous en êtes en comparaison des autres. Peut-être qu’ils ont fait de plus petits progrès, ou des plus grands, je ne sais pas, mais je suis assez certain, car j’ai parlé à tous nos ingénieurs, que nous sommes là où nous voudrions être, là où nous voulions être. Bien sûr vous voudriez toujours plus de performance, mais c’est la même chose pour tout le monde. »

Selon les mots de Sebastian Vettel donc, Mercedes « joue avec Ferrari » en course, notamment grâce aux consignes d’équipe imposées à Valtteri Bottas. Le pilote Ferrari aimerait-il que Kimi Räikkönen roule également à 100 % pour lui ? Ferrari n’est-elle pas trop naïve ?

« Généralement, c’est un dossier sensible, pour les raisons aperçues le week-end dernier. Je ne pense pas que nous ayons été dans la même position que Mercedes durant la course. Donc c’est plus une question pour l’équipe et non pour moi. »

expand_less