Formule 1

Vettel : Je suis passé proche du désastre

La collision avec Bottas aurait pu mal se terminer

Recherche

Par Olivier Ferret

30 juillet 2018 - 08:53
Vettel : Je suis passé proche du (...)

Sebastian Vettel reconnait qu’il a été chanceux de ne pas perdre 18 points de plus sur Lewis Hamilton au championnat pilotes hier.

Le pilote allemand est passé à peu de choses d’un nouvel abandon, lorsqu’il a été heurté par l’arrière par Valtteri Bottas, alors qu’il le dépassait dans les derniers tours du Grand Prix de Hongrie.

"Nous étions très proche l’un de l’autre, et en F1, quand c’est comme ça, vous n’avez plus aucun grip aérodynamique. Je ne suis donc pas surpris qu’il ait bloqué ses roues au freinage. Mais je dois admettre que je suis passé proche du désastre. J’ai été chanceux que cela ne se termine pas en abandon ou en crevaison. C’était donc bien de pouvoir poursuivre ma route," explique Vettel.

Le pilote Ferrari est un peu plus ennuyé par l’arrêt au stand manqué par son équipe.

"Cela arrive mais, évidemment, si tout s’était bien passé, je serais reparti devant Valtteri et tout ça n’aurait pas eu lieu. Mais quand cela arrive, cela ne sert à rien de ruminer, il faut trouver un moyen de passer."

Vettel explique quelle a été sa stratégie du coup.

"J’avais les tendres lors de mon premier relais et je savais que les pneus arrière seraient les premiers à capituler. C’est pourquoi je n’ai pas tenté le tout pour le tout au début, ou lors des 30 premiers tours. Je l’ai suivi et j’ai attendu les 10 derniers tours pour me rapprocher et le passer. Je savais que 2e, c’est ce que je pourrais faire de mieux après l’arrêt manqué, cela ne servait à rien de penser à aller chercher Lewis."

"J’ai donc bien pris mon temps pour préparer ce dépassement, parce que dépasser une Mercedes avec une Ferrari, même avec le DRS, sur ce circuit ce n’est pas simple. Il a fallu attendre qu’il se défende et que je puisse l’avoir à la motricité."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less