Formule 1

Vettel : C’était impossible de prédire quelle était la meilleure stratégie

L’Allemand défend toute l’équipe Ferrari

Recherche

Par Olivier Ferret

28 mai 2017 - 18:23
Vettel : C'était impossible de prédire

Puisque Kimi Raikkonen et Maurizio Arrivabene n’ont rien voulu dire de précis concernant la stratégie de Ferrari aujourd’hui, c’est Sebastian Vettel qui a dû monter au front devant les journalistes pour expliquer que le scénario n’avait pas du tout été écrit à l’avance.

C’est, selon lui, le déroulement de la course qui a mené à l’inversion des positions et pas un plan pré-établi.

"Evidemment qu’il n’y a pas de consignes. Nous discutons toujours de la course et de ce qui peut s’y passer avant et il est clair que le leader a la priorité, normalement. Kimi l’a eu et si j’avais été dans sa position, je l’aurais eu. C’est ce que nous faisons normalement," dit-il.

"Mais ici, à Monaco, c’est l’une des rares fois où un overcut (s’arrêter après un rival) peut être positif. Cela dépend aussi du trafic ou de l’état des pneus. Ce n’est pas écrit à l’avance. Kimi aurait pu être bien plus rapide que moi avec ses pneus neufs, j’aurais pu continuer à perdre du temps dans le trafic. Tout cela ne peut être deviné à l’avance."

"La règle de base c’est que celui qui se qualifie devant a la priorité pour le premier arrêt. Aujourd’hui, cependant, cela a joué en ma faveur."

"Je peux comprendre que Kimi soit un peu plus énervé mais, il n’y a pas de raison de mentir, je suis très heureux. La stratégie a fonctionné pour moi mais c’était impossible de le prédire."

"Il a dû rentrer mais après il aurait dû pousser plus. Moi, quand j’ai vu les temps de Bottas, je me suis mis à attaquer et j’ai été surpris de trouver encore autant de vie dans mes pneus et de rythme dans la voiture."

De quoi suggérer que Vettel roulait dans un faux rythme, bloqué derrière Raikkonen...

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less