Formule 1

Vettel : Aujourd’hui, j’ai laissé tomber Ferrari

Il accuse le coup mais continue d’y croire

Recherche

Par Elisabeth Nay

22 octobre 2018 - 00:14
Vettel : Aujourd'hui, j'ai laissé (...)

La victoire de Kimi Räikkönen et la 3e place de Lewis Hamilton à Austin ont laissé un sursis à Sebastian Vettel dans la course au cinquième titre de champion du monde.

Même si l’Allemand est réaliste après sa baisse de régime depuis l’été, il persiste toutefois à vouloir donner le maximum jusqu’au bout.

Le Grand Prix d’aujourd’hui aurait pu sceller une fois pour toute le championnat pilotes, partie remise au week-end prochain à Mexico. Malgré ce délai qui est une opportunité de plus à saisir, Vettel reconnaît qu’il n’a pas brillé sur le sol américain.

"C’est bien, mes chances de gagner le titre sont encore là, mais nous avons raté l’occasion d’obtenir un meilleur résultat. C’est douloureux. Je suis déçu de ma course. Je suis déçu, parce qu’aujourd’hui, j’ai laissé tomber Ferrari. "

Mais le pilote Ferrari veut voir le verre à moitié plein et évoque une piste à exploiter pour son équipe qui pourrait faire la différence dans les dernières courses de cette saison.

"En même temps, c’est un week-end qui a été important pour nous. Cela montre qu’on ne doit pas encore faire une croix sur nous, après les difficultés que nous avons rencontrées durant les courses précédentes. C’est bon de voir que nous avons retrouvé notre vitesse, d’avoir mis le doigt sur ce qui ne fonctionnait pas avec nos dernières évolutions."

"Ce qui est étrange là-dedans, c’est que Kimi et moi avons fait réintroduire des anciennes pièces, qui ont été conservées pour la course, afin de nous sentir tous les deux plus à l’aise dans la voiture."

"Il nous faut identifier la raison pour laquelle les nouvelles pièces n’ont pas apporté ce que nous attendions d’elles. Il y a beaucoup à apprendre d’Austin, vraiment."

Vettel a eu des mots forts : "aujourd’hui, j’ai laissé tomber Ferrari". Peut-il en dire plus ? Pas vraiment, il laisse planer le mystère et fait peut-être référence aux tensions en interne avec Maurizio Arrivabene.

"Ce n’est pas une belle période pour moi, et ce, pour différentes raisons. Ce qui se passe lors d’une course, cela fait partie du travail. Mais il y a aussi des choses qui sont un peu différentes de ce qu’elles étaient par le passé. Mais il n’y a aucun obstacle que nous ne pouvons surmonter. "

expand_less