Formule 1

Verstappen s’en prend aux ‘jaloux’ et aux ‘haineux’ qui l’ont critiqué

L’heure de la contre-attaque a sonné

Recherche

Par A. Combralier

1er juillet 2018 - 10:03
Verstappen s’en prend aux ‘jaloux’ et (...)

Max Verstappen a traversé une passe difficile en ce début de saison. Après avoir commis de trop nombreuses erreurs, le pilote Red Bull a été sous le feu des critiques, de l’opinion comme de la presse.

Maintenant qu’il a quelque peu redressé la barre, le Néerlandais contre-attaque et accuse de « jalousie » ceux qui l’ont vilipendé.

« Dans chaque sport, il a toujours de la haine, et des jaloux, donc je pense que c’est comme ça. »

« C’est bien sûr de la jalousie. Les gens pensent toujours en savoir plus. En foot, tout le monde pense qu’il pourrait être coach et faire mieux. C’est la même chose en F1. Ils savent toujours mieux que vous, même s’ils n’ont aucune expérience en la matière… »

« J’ai été sous les feux des projecteurs. Mais jusqu’à cette année, c’était une expérience incroyable et formidable. Et dès que vous avez deux ou trois mauvais week-ends, soudainement, on dit de vous que vous ne savez plus conduire. C’est très injuste et sur les réseaux sociaux vous avez des ‘guerriers du clavier’ qui écrivent juste des choses sans me le dire en face. C’est très petit je pense. La plupart de ces gens ont été très injustes. Parfois, les gens commettent des erreurs et j’admets que j’en commets aussi. J’ai toujours été clair sur ce point. »

« Mais il y en a qui font toute une histoire de ces erreurs, et essaient de compliquer encore plus la situation, pour trouver quelque chose à vous reprocher qui n’existe pas. Et ça m’ennuie. »

Après son crash à Monaco en essais libres 3 – copie conforme de son crash de 2016 – plusieurs observateurs et même Sebastian Vettel ont suggéré à Max Verstappen de changer son style de pilotage. Aujourd’hui, le pilote Red Bull est heureux de ne pas avoir entendu ces critiques.

« Je n’ai absolument rien changé. Je savais que le début de saison ne s’était pas passé comme prévu mais je savais aussi comment résoudre ces problèmes, et il ne fallait rien changer pour cela. Je savais ce dont j’étais capable. J’y pensais beaucoup. Et peut-être que j’ai essayé une approche différente durant un Grand Prix. Et ça n’a pas marché. Donc j’ai pensé ‘Je vais juste le faire comme je pense que je devrais le faire.’ »

Le père de Max, Jos, ne semble plus se rendre en week-end de Grand Prix… ce qui aurait eu un impact psychologique. Pourtant, Max Verstappen nie que son problème soit mental et ne prête pas attention à ce genre de considérations.

« J’apprécie juste de conduire aussi vite que je le peux. Mais tant de gens pensent que la psychologie est si importante… Pour moi, ce n’est pas nécessaire. Je n’ai pas changé mon état d’esprit. J’ai juste forgé peu à peu mon caractère. Durant ma vie il y a eu des périodes durant lesquelles j’ai forgé mon caractère, pour avancer. Parfois, ça ne vous fait pas plaisir, mais vous en avez besoin. »

« Ma confiance en moi-même me rend de plus en plus fort. Parce que vous voulez montrer aux autres que vous avez raison. Au bout du compte je sais que j’aurai toujours raison, bien sûr, il y aura des moments difficiles et il y en aura plus dans le futur, mais je sais ce que je dois faire dans la voiture. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less