Formule 1

Verstappen pense qu’Ocon reviendra en Formule 1

Mais il ne doit pas traîner

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 octobre 2018 - 22:36
Verstappen pense qu'Ocon reviendra (...)

La saison des transferts a été animée en Formule 1 et aura vraisemblablement laissé sur le carreau deux noms que l’on s’attendait à voir rester en Formule 1, Stoffel Vandoorne et Esteban Ocon. Deux noms dont l’absence étonne Max Verstappen.

"Stoffel est super sympa et facile à vivre. C’est dommage pour lui qu’il ne soit plus en Formule 1" admet Verstappen. "Ocon reviendra probablement très vite en Formule 1. Bien sûr, il y a aussi de jeunes pilotes prometteurs, donc il ne faut pas rester hors de la Formule 1 trop longtemps."

"Ce n’est tout simplement pas agréable de ne pas avoir de volant pendant un an et de voir que quelqu’un d’autre fait un excellent travail. En Formule 1, vous êtes rapidement oublié. Il faut toujours essayer de revenir à la Formule 1 le plus vite possible."

Parmi les jeunes qui pourraient y arriver dans les prochaines années, on trouve Mick Schumacher. Verstappen pense-t-il que le fils du septuple champion du monde doit arriver en F1 au plus vite ?

"Je suis d’avis que lorsqu’une chance se présente, il faut la saisir. Mais ça dépend aussi de la manière dont il se sent prêt."

Verstappen a eu 21 ans récemment, lors du Grand Prix de Russie, et il avoue ne pas avoir eu le temps de célébrer cela comme il le voulait : "J’ai dû aller directement à l’aéroport le lundi suivant. Donc, pas vraiment, mais c’est toujours mieux de dormir dans son propre lit pour une nuit."

"J’ai entendu dire que sur l’autre vol, avec tous les pilotes, qu’ils avaient un vol de neuf heures. Ils n’arrivaient pas à dormir parce qu’il n’y avait que des sièges ordinaires dans leur avion privé, l’un dormait sur le canapé, l’autre sur la table ou sur le sol, et je crois que Vettel avait apporté un matelas gonflable avec lui !"

La réglementation va changer assez nettement l’an prochain, mais le DRS sera toujours présent, et devrait l’être encore en 2021. Mais Verstappen n’a pas de souci avec ce système parfois jugé artificiel : "Je préfère ne pas avoir de DRS, ce serait beaucoup plus naturel et meilleur pour les fans, mais sur certains circuits, on ne peut tout simplement pas rattraper le temps perdu. Un push-to-pass serait aussi une option, mais je ne pense pas que ce sera suffisant pour remplacer le DRS actuel."

Un nouveau règlement qui, suite à l’abaissement de l’appui aérodynamique, devrait faire baisser les temps au tour. Mais le pilote Red Bull ne s’en inquiète pas : "Je n’ai pas nécessairement besoin de battre des records de tours, c’est toujours bien d’avoir des voitures rapides mais si on ne peut pas se dépasser, ça ne donne pas de belles courses. Je pense qu’il faut un peu d’équilibre entre les deux."

"Cependant, il n’est pas non plus agréable de piloter une voiture qui n’a aucune adhérence. Si je compare la voiture de cette année aux voitures de 2015 et 2016, alors bien sûr, c’est mille fois mieux maintenant. Les voitures glissaient et bloquaient les roues sans cesse, elles étaient rapides mais moins agréables à piloter."

Quant au règlement 2021 dont une esquisse a été publiée récemment par la Formule 1, Verstappen le veut tout aussi efficace : "Si c’est toujours sympa à conduire et que les dépassements sont améliorés, ça me va, même si les voitures semblent futuristes. Cela dépend aussi de l’appui que nous perdrons."

expand_less