Formule 1

Verstappen pense à la victoire au Mexique... et à 2019

Honda attendu comme le sauveur de Red Bull

Recherche

Par Olivier Ferret

27 octobre 2018 - 13:06
Verstappen pense à la victoire au (...)

Max Verstappen a dominé hier les essais libres 1 et 2 et il n’a maintenant plus qu’une idée en tête : gagner dimanche au Mexique.

Le Néerlandais souhaite conclure cette saison en beauté.

"C’est normal, on a une telle opportunité ici quand on voit les résultats. Je veux gagner. Même si je pense que Ferrari et Mercedes vont se rapprocher de nous, nous avons une petite marge pour améliorer encore et je pense que nous pouvons viser la pole, comme la victoire," dit-il.

Verstappen a eu des déboires en début de saison, Vettel en fin de saison.

"Je ne sais pas ce qui lui arrive, et, honnêtement, je m’en fous. C’est ironique que cela se croise comme ça pour nous mais c’est tout. Il n’y a rien de lié. Je veux juste maintenant concentrer toute mon attention sur mes propres performances pour gagner ce week-end."

Le pilote Red Bull s’est souvent plaint des performances et de la fiabilité de son moteur Renault. Aurait-il gagné le titre à bord de la Ferrari ?

"Je ne répondrai pas à ça. C’est totalement hors de propos."

Il admet avoir déjà la tête à 2019. Helmut Marko a confié que "notre but sera de nous battre pour le titre même si, de manière réaliste, ce sera encore difficile l’an prochain".

"Personnellement, je ne pense pas que nous serons très forts au début," répond Verstappen. "Je pense à 2019 oui, j’ai hâte de voir le Honda dans notre voiture. Mais je pense que nous aurons forcément une phase d’adaptation. Helmut parle de titre, moi je ne sais pas. Ce qui est certain c’est que nous serons de plus en plus forts. Reste à savoir si nous partirons tout de même sur un bon niveau."

Les deux autres patrons de Verstappen sont aussi rassurants.

"Avec les enseignements de cette année, Honda peut partir sur un tout nouveau projet en 2019. Il est adapté à notre voiture et nous nous sommes adaptés à eux aussi," confie Christian Horner.

Adrian Newey confirme : "nous développons un vrai partenariat avec Honda. Une chose qui s’est arrêtée avec Renault quand ils ont annoncé leur retour avec leur propre équipe. Les données que nous avons de Honda sont bien plus complètes que celles que nous recevions de Renault. Nous pouvons sentir la différence. Nous n’avons jamais réussi à avoir ça avec les Français."

expand_less