Formule 1

Verstappen n’était pas en faute à Bahreïn, selon Horner

Le directeur de Red Bull défend son pilote

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 avril 2018 - 08:27
Verstappen n'était pas en faute à (...)

Christian Horner a tenu à corriger les propos de Max Verstappen, qui ont été mal interprétés selon lui, au sujet de son accident de Bahreïn. Horner explique que la faute n’est pas due à son pilote et que la version de ce dernier, selon laquelle il aurait eu 150 chevaux supplémentaires d’un coup, a été mal traduite.

"C’est le problème de ces citations, on fait une déclaration dans une langue et le temps que ça passe par l’Allemand jusqu’au Néerlandais, c’est une histoire différente" lance le directeur de Red Bull.

"On m’a demandé si son accélérateur était resté bloqué. Non, il n’est pas resté bloqué. Nous avons avions de mauvais passages de vitesses à cet endroit, ce qui était un problème de notre côté, pas du côté de Renault."

"Cela a causé un passage de vitesse brutal et vu que Max était sur le vibreur, cela a causé l’accident. Il n’a rien d’autre. Max est-il en faute ? Non, hormis le fait qu’il était dans la voiture."

Horner confirme que la télémétrie de la voiture est encore en train d’être examinée : "Il a eu un changement de vitesses raté et nous cherchons toujours à comprendre ce qui l’a causé. Mais ce n’est pas de la faute de Max, c’est certain."

expand_less