Formule 1

Verstappen en monnaie d’échange chez Ferrari ?

Le marché des transferts a repris son calme

Recherche

Par Olivier Ferret

28 août 2015 - 10:54
Verstappen en monnaie d’échange chez (...)

Après la prolongation du contrat de Kimi Raikkonen chez Ferrari pour la saison 2016, le marché des transferts s’est à nouveau calmé et pourrait ne pas être très actif dans les mois à venir.

La nouvelle clé, c’est la décision de Renault quant à son avenir en Formule 1. Cela impactera directement Lotus mais Romain Grosjean sera préservé quoi qu’il arrive. Il y aura aussi les nouveaux moteurs que devra trouver Red Bull pour ses deux équipes.

Chez Toro Rosso, on pourrait revenir à un moteur Ferrari à un coût réduit grâce à Max Verstappen. Le Hollandais serait la nouvelle cible de la Scuderia pour 2017 et la fourniture d’un moteur à Toro Rosso pourrait permettre d’utiliser le pilote comme monnaie d’échange. Red Bull le laissera-t-il partir aussi facilement vers la concurrence ? Rien n’est moins sûr, mais en Italie on semble y croire.

Pour 2016, cela ne devrait pas trop bouger ailleurs. Mercedes et Sauber ont confirmé leurs pilotes, comme Ferrari. Chez Red Bull, Williams et Toro Rosso, on s’oriente vers des duos inchangés.

Force India souhaite aussi conserver le même duo mais Nico Hulkenberg a la possibilité d’aller chez Haas s’il le souhaite. Dans ce cas, Pascal Wehrlein devrait faire ses débuts dans l’équipe, soutenu par Mercedes. Haas recruterait alors Hulkenberg et un des pilotes de réserve de Ferrari, Esteban Gutierrez ou Jean-Eric Vergne. Mais Gutierrez pourrait avoir la préférence de Haas pour sa nationalité (mexicaine) comme ses généreux sponsors.

Reste à savoir ce que va faire McLaren avec Jenson Button. L’équipe cultive le flou, se disant satisfaite de ses pilotes, mais impatiente aussi de donner sa chance à Stoffel Vandoorne... qui coûte bien moins cher que l’Anglais. Une décision est attendue en octobre ou novembre.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less