Formule 1

Verstappen dépité, Ricciardo satisfait : sentiments mitigés chez Red Bull

Ferrari est une cible atteignable

Recherche

Par A. Combralier

5 octobre 2018 - 10:45
Verstappen dépité, Ricciardo satisfait :

Le pronostic des pilotes Red Bull s’est en grande partie confirmé ce vendredi à Suzuka : si Mercedes semble bien devant (surtout Lewis Hamilton), Ferrari est à portée de tir des monoplaces autrichiennes.

Max Verstappen s’est classé 4e des EL2, à une seconde de Lewis Hamilton. A sa radio, il s’est plaint de « beaucoup de survirage » et de l’équilibre de sa voiture, qui glissait trop selon lui, au point de parler de « rallycross » plutôt que de F1. Le bilan qu’il dresse de son vendredi est même particulièrement sombre…

« C’était l’une de mes pires sessions en termes de ressenti dans la voiture. Je n’avais pas d’adhérence, et ici, vous devez être en confiance pour attaquer dans les virages. Aujourd’hui, je ne me suis jamais senti bien dans la voiture… pas sur un seul tour. Je n’ai pas pris de plaisir, sur aucun tour… »

Max Verstappen roulait ce vendredi avec la spec B du moteur Renault (il utilisera la spec C samedi et dimanche). Même avec cette unité de puissance moins performante, il a réussi à battre de deux dixièmes son coéquipier Daniel Ricciardo (gêné dans son tour rapide) de deux dixièmes en EL2.

« Mais je ne suis toujours pas heureux de la voiture » persiste le Néerlandais. « Tout cela [son chrono] ne vraiment rien dire pour moi. »

Daniel Ricciardo, de l’autre côté du garage, est beaucoup moins alarmiste. En réalité, il a été gêné par le trafic sur son tour rapide….

« Je ne pense pas être aussi mécontent que lui. Nos niveaux d’appuis étaient différents. Il a essayé d’avoir moins d’aileron, moi j’ai choisi le contraire. Sur un tour, cette différence n’a probablement pas de grandes conséquences, mais dans les relais plus longs, j’étais plus heureux et constant. »

« De mon côté, je peux m’améliorer dans les relais courts. Sur les longs relais, nous avons tiré probablement le maximum de la voiture. »

L’Australien espère maintenant la pluie, ce qui pourrait rebattre les cartes face à Mercedes.

« J’espère qu’il pleuvra demain pour que nous puissions avoir un bon rythme et régler certaines inconstances que nous avions sous le mouillé cette année avec la voiture, comme en Hongrie. »

A Budapest en effet, les Red Bull avaient particulièrement souffert sous la pluie. Cependant révèle Max Verstappen, ce problème devrait être de l’histoire ancienne.

« Quand je tournais à droite, j’avais beaucoup de sur-virage. Quand je tournais à gauche, j’avais beaucoup de sous-virage… Donc je n’avais plus d’équilibre. C’était un problème de répartition des masses de plus de 40 kgs sur la voiture, donc ce n’était pas rien. »

Red Bull a aujourd’hui réglé ce problème – il était impossible de le faire en Hongrie à cause du régime de Parc Fermé.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less