Formule 1

Vergne victime de son moteur Renault

Un abandon qui s’annonçait dès le départ

Recherche

Par Olivier Ferret

30 mars 2014 - 11:33
Vergne victime de son moteur Renault

Jean-Eric Vergne n’a pas réussi à faire plus de 14 tours lors de ce Grand Prix de Malaisie, victime de son moteur Renault.

Le Français avait déjà pris un très mauvais départ, manquant de puissance sur la grille au moment où les feux verts se sont éteints. Son accrochage avec Jules Bianchi au 4ème virage relève presque de l’anecdote.

""La course était déjà finie avant même ce contact avec Jules, je ne pouvais pas continuer avec ce problème moteur que j’ai connu dès le départ. L’équipe m’a fait arrêter aussi tôt possible pour essayer de conserver ce moteur pour la suite de la saison," explique le pilote Toro Rosso.

Lorsqu’on lui demande de revenir sur l’accident avec Bianchi, Vergne est clair. "Je ne pouvais rien faire, je me suis retrouvé en sandwich entre une Caterham et Jules. Jules est parti un peu à l’extérieur. J’ai touché la Caterham et en même temps Jules, alors que j’étais en train de freiner."

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less