Formule 1

Vendredi 29 avril 1994, Barrichello s’en sort miraculeusement à Imola

Il y a 20 ans

Recherche

Par Olivier Ferret

29 avril 2014 - 13:56
Vendredi 29 avril 1994, Barrichello (...)

Le vendredi 29 avril 1994, il y a 20 ans aujourd’hui, lors des essais libres du matin à Imola, Rubens Barrichello est en piste sur sa Jordan lorsqu’à l’entrée de la chicane rapide de la Variante Bassa, il perd soudainement le contrôle de sa machine, peut-être à cause d’une crevaison. La Jordan décolle sur le vibreur, escalade les rails avant de s’écraser avec une violence inouïe contre les murs de pneus. Le tragique week-end d’Imola vient malheureusement de démarrer avec cet accident.

Propulsée dans les airs, la monoplace fait un tonneau avant de s’immobiliser sur le dos, complètement détruite. Les secours dirigés par le professeur Sid Watkins se précipitent pour venir en aide au jeune pilote qui git inconscient dans sa voiture. Barrichello est évacué et transféré à l’hôpital du circuit. On craint le pire tandis qu’Ayrton Senna part aux nouvelles de son jeune protégé. Au bout de quelques minutes d’angoisse, le triple champion du monde revient avec des nouvelles rassurantes : Barrichello ne souffre que de blessures superficielles.

Et effectivement dès le lendemain, il fait son retour dans le paddock, le bras en écharpe, accompagné par Senna. Le jeune Brésilien apparaît comme un miraculé, et les observateurs s’esbaudissent devant la grande sécurité offerte par les Formules 1 modernes. Mais dès l’après-midi de ce 30 avril, Imola, qui a épargné Barrichello, emporte l’Autrichien Roland Ratzenberger, tué sur le coup dans un choc effroyable dans le virage Gilles Villeneuve.

Comme tous ses collègues Rubinho est choqué par ce premier décès en F1 depuis huit ans. Le lendemain 1er mai, il est évidemment forfait pour la course. C’est donc en spectateur qu’il assiste à l’accident et à la mort de son maître Ayrton Senna.

La disparition de Senna marque un tournant dans la vie et la carrière de Rubens Barrichello. Touché à l’extrême, il aurait pu abandonner le sport automobile, mais désormais, tous les Brésiliens vont avoir le regard tourné vers lui. Il apparaît en effet comme l’héritier naturel de feu Magic Senna, et le public va attendre de lui des performances comparables au champion disparu. A 22 ans, il se retrouve donc avec une immense pression sur les épaules...

Source : Nextgen-Auto et notre partenaire, www.statsf1.com

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less