Formule 1

Vasseur est content de retourner au Paul Ricard

Sa vie professionnelle l’a toujours ramené au Castellet

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 février 2018 - 14:49
Vasseur est content de retourner au (...)

La France retrouve sa place quasi centrale en Formule 1 cette année, avec trois pilotes engagés et le retour du Grand Prix de France au calendrier. Fred Vasseur, directeur de Sauber, a de bons souvenirs du Paul Ricard, comme il l’explique.

"Même si je dirige une équipe suisse, je suis d’abord français et donc, forcément, j’apprécie" déclare-t-il sur le site internet du Grand Prix de France. "J’ai passé beaucoup d’années, lors de mes débuts en junior séries, sur le circuit Paul Ricard. J’ai un vague souvenir d’avoir été présent à l’occasion du Grand Prix de 1989, le premier de Jean [Alesi]. Je me souviens aussi du Grand Prix de 1990 où Capelli a failli gagner".

"Nous faisions alors courir Franck Lagorce en Formule Renault. J’ai encore en tête pas mal de belles courses sur le circuit Paul Ricard. Ma vie professionnelle a été jalonnée par des courses sur cette piste. Forcément, je suis content d’y retourner".

Le Paul Ricard a été choisi au détriment de Magny-Cours, ou du circuit Bugatti du Mans, bien que ce dernier semblait moins adapté aux monoplaces de Formule 1. Vasseur s’avoue conquis et reconnaît qu’il ne voyait pas de meilleur endroit pour ramener la Formule 1 dans l’hexagone.

"C’est un très bon choix. Le Paul Ricard est, à la fois, un circuit historique qui a laissé de nombreuses images dans l’esprit du public et, en même temps, c’est un circuit ultra-moderne dans son installation et son infrastructure. C’est un très bon compromis".

"Je viens de le visiter et je pense que les modifications faites vont dans le sens du spectacle et des dépassements. Le fait d’accentuer le freinage au virage 1 va dans le bon sens. Nous en saurons plus lors des essais du vendredi. En tout cas, il y a une vraie volonté de favoriser le spectacle. C’est important."

expand_less