Formule 1

Vandoorne n’est pas surpris par le niveau catastrophique de McLaren

Il s’élancera depuis la dernière ligne

Recherche

Par Olivier Ferret

6 octobre 2018 - 10:40
Vandoorne n'est pas surpris par le (...)

Après plusieurs saisons à critiquer Honda pour des occasions manquées, notamment au Japon où il lui semblait bon de remuer le couteau dans la mauvaise plaie, McLaren a fait bien pâle figure aujourd’hui, à Suzuka, lors des qualifications.

Sèchement battus par les Williams, les pilotes de l’équipe de Woking ne doivent qu’à l’accident de Marcus Ericsson de ne pas occuper la dernière ligne de la grille de départ. Un niveau déplorable qui n’aide pas Stoffel Vandoorne, battu pour la 22e fois consécutive par Fernando Alonso.

"Ce fut un week-end difficile pour nous et je pense que, d’une certaine façon, cela n’a pas été une surprise. Nous n’avons pas été compétitifs tout le week-end et notre performance est similaire à celle que nous avons connue en Russie" lance le Belge. "En qualifications, nous ne semblons pas être en mesure de faire un petit pas en avant."

"J’espère qu’en course, nous devrions être un peu mieux, mais c’est un circuit où il est difficile de doubler, donc on verra ce qui se passera demain. J’espère qu’un peu plus de choses se produiront pendant la course et que nous pourrons en profiter."

Il reconnaît que ce résultat sur un circuit aussi complet met en lumière le niveau catastrophique de McLaren : "Cela montre que nous avons encore un déficit important à combler. Ce serait bien s’il faisait plus chaud en course, car cela pourrait dégrader les pneus. Nous avons été bons quand les courses ont été comme ça, et la gestion des pneus est la clé. La stratégie pourrait faire une différence."

expand_less