Formule 1

Un potentiel gros coup de Renault affole les écuries

Le directeur technique de la FIA bientôt chez Renault ?

Recherche

Par A. Combralier

29 septembre 2017 - 13:57
Un potentiel gros coup de Renault (...)

Voici un recrutement qui risque de faire du bruit. Renault serait sur le point de s’attacher les services de Marcin Budkowski dès le début de la prochaine année civile. Or, il était jusqu’à présent le directeur technique de la FIA. Le Polonais est donc dans le secret des caractéristiques techniques de toutes les monoplaces cette saison.

Marcin Budkowski, sous contrat avec la FIA depuis octobre 2014, a donné sa démission lundi dernier. Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA, a d’ores et déjà demandé aux écuries d’arrêter de transmettre leurs renseignements sensibles, et leurs interrogations sur le futur design des voitures, à Marcin Budkowski – qui était effectivement chargé de s’assurer que les évolutions sur les monoplaces soient en conformité avec le règlement, en particulier sur le plan moteur.

Marcin Budkowski aura le droit de rejoindre une écurie de F1 seulement trois mois après avoir quitté la FIA – cette période de préavis est bien plus longue dans le droit anglais.

Renault n’a pas souhaité commenter cette rumeur, mais la grogne commence à monter parmi les autres écuries, convaincues que l’écurie tricolore est bien décidée à finaliser cette arrivée. Ce serait en effet un avantage certain pour la saison prochaine, quitte à être discutable sur le plan éthique.

Le Groupe Stratégie, visiblement remonté contre cette perspective, aurait prévu de faire de ce sujet une des priorités de sa prochaine réunion. Les six écuries du Groupe se sont réunies en urgence dans l’hospitalité Williams aujourd’hui à Sepang pour faire le point sur la situation.

La FIA a pour le moment confié la responsabilité de ce dossier à Charlie Whiting. En attendant, les autres écuries continuent de faire pression sur la FIA pour que tous les renseignements les plus sensibles demeurent secrets. Comment la FIA s’y prendra-t-elle juridiquement pour empêcher Marcin Budkowski de rejoindre Renault ? Pourquoi ce flou juridique n’a-t-il pas été clarifié auparavant ? Ce sera sans doute un dossier épineux à l’avenir…

Il y a deux semaines, Jérôme Stoll annonçait des recrutements qui allaient faire « du bruit » pour Renault. Il a visiblement tenu ses promesses.

expand_less