Formule 1

Un logiciel de Mercedes à l’origine de la disqualification d’Ocon à Austin

Ce qui pourrait coûter très cher au final

Recherche

Par Valentin Vilnius

11 novembre 2018 - 09:19

Esteban Ocon avait franchi la ligne d’arrivée à Austin en 8e place… avant d’être disqualifié par les commissaires de la FIA. Ceux-ci avaient découvert que la Racing Point Force India avait dépassé la limite de débit de carburant durant le premier tour.

Racing Point Force India a révélé l’origine de ce problème lourd de conséquences : le nouveau logiciel de cartographie moteur, fourni par Mercedes.

Otmar Szafnauer, le directeur de l’écurie, reconnaît n’avoir pas mesuré toutes les conséquences à tirer du nouveau logiciel de Mercedes.

« Nous avons enfreint, de manière momentanée, la limite du débit de carburant. Ce qui est une infraction. Mercedes a rajouté des lignes de code et nous n’étions pas tout à fait conscients d’avoir franchi cette limite. »

« Je ne sais pas combien de points nous avons perdu à Austin, mais nous avons gaspillé de bons points face à McLaren. »

Cette disqualification pourrait coûter… des millions d’euros à Racing Point Force India. En effet, battre McLaren pour le gain de la 6e place au classement des constructeurs apparaît désormais ardu. 15 points séparent aujourd’hui les deux écuries.

Au Mexique, Racing Point Force India était de nouveau aux prises avec quelques infortunes : Esteban Ocon fut impliqué dans un accident au premier tour, tandis que Sergio Pérez, devant son public, fut trahi par ses freins.

« C’est juste de la malchance quand vous avez cet incident au premier tour et que vous devez changer de nez » se lamente Otmar Szafnauer. « Et ensuite nous avons eu une défaillance des freins. Donc nous avons marqué 0 point, ce qui a permis à McLaren de marquer un nombre important de points [4] puisque nous n’étions pas là. »

« Mais c’est la course. Il faut accepter ce qui est positif et ce qui est négatif. La performance de la voiture est là. Donc nous avons été un peu malchanceux, c’est tout. »

« Il est toujours possible de battre McLaren, mais avec 15 points de retard, ce n’est pas probable. Simplement parce qu’il ne reste plus assez de courses. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less