Un dernier Grand Prix qui a été sans surprise pour Pirelli

Un seul arrêt pour tout le monde... ou presque

Par Franck Drui

27 novembre 2017 - 12:01
Un dernier Grand Prix qui a été (...)

La saison 2017 se conclut sur une nouvelle victoire de Mercedes, signée Valtteri Bottas qui s’élançait depuis la pole position et qui n’effectue, comme attendu, qu’un arrêt aux stands pour passer des ultra-tendres aux super-tendres.

La grande majorité des pilotes privilégie une stratégie identique en raison de la nature lisse de l’asphalte du circuit de Yas Marina, qui ne provoque qu’une faible usure et dégradation de la gomme, mais également grâce à des températures de piste en constante diminution, l’épreuve débutant au coucher du soleil pour se conclure de nuit.

Seuls trois pilotes s’élancent au départ avec la gomme super-tendre, tandis que le pilote Williams Lance Stroll est le seul à repasser plus d’une fois par la voie des stands durant la course : à trois reprises, très exactement.

"Aucune surprise pour quiconque lors de ce dernier Grand Prix 2017, Valtteri Bottas décrochant une victoire méritée depuis la pole position et grâce à une stratégie d’un arrêt aux stands," note Mario Isola, le responsable de Pirelli F1.

"Avant le départ, nous estimions que la fenêtre de pit-stop serait relativement large, et cela s’est vérifié. Nous avons pu observer certaines écuries tenter de gagner des places en court-circuitant leurs rivaux directs, mais aucune n’a réellement pu y parvenir."

"Notre attention se porte désormais sur 2018, et les pilotes en auront un avant-goût en restant ici pour tester la nouvelle gamme de pneumatiques présentée jeudi. Le mélange le plus tendre conviendra tout particulièrement à ce tracé, et il sera intéressant d’analyser le comportement de cette gomme hyper-tendre, car les informations que nous en tirerons conditionneront les circuits sur lesquels nous la nominerons l’an prochain."

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos