Toro Rosso, consciente des défis à venir, a confiance en Honda

A court terme, une situation complexe

Recherche

Par Alexandre C.

15 septembre 2017 - 13:04
Toro Rosso, consciente des défis à (...)

Renault, désormais associé à McLaren, ne pouvait fournir des moteurs à plus de trois écuries. Par conséquent, Toro Rosso, poussé par Red Bull, a dû se séparer de Renault pour se replier vers Honda.

A noter que l’accord entre Toro Rosso et Honda est conclu pour « plusieurs saisons », sans mention du nombre d’années.

Dans le communiqué officiel, Franz Tost, le directeur de Toro Rosso, préfère parler de l’héritage historique de Honda plutôt que du passé immédiat du constructeur japonais en F1.

« Tout le monde dans notre équipe a vraiment très hâte de travailler avec Honda. Le sport automobile a toujours été au cœur de l’identité de l’entreprise dès sa fondation par Soichiro Honda et sa participation à des courses moto. C’est un défi très excitant et j’espère que les deux parties profiteront beaucoup de cet accord que nous développerons ensemble. Honda a une longue histoire en F1, qui remonte à 1964, première année de participation de Honda avec sa propre équipe en F1. Comme motoriste, Honda a remporté cinq titres de champion du monde des pilotes et six titres de champion du monde des constructeurs. Cet héritage, et la pleine confiance que nous avons dans les capacités de Honda à réussir, me font fermement penser que notre partenariat sera fructueux. »

James Key, le directeur technique, devra maintenant intégrer au mieux, et en un temps limité, le moteur Honda dans le châssis 2018 de Toro Rosso. Le défi n’est pas mince et l’hiver sera assurément mouvementé.

« Nous sommes très heureux de notre nouveau partenariat avec Honda, et des opportunités que cela représente. Nous allons commencer à travailler immédiatement. Nous allons davantage adapter nos plans plutôt que tout changer à grande échelle. Nous sommes en train de replanifier nos activités de design et de production en concertation avec Honda pour nous assurer que nous tiendrons les délais impartis. Il y a quelques défis à relever, puisque nous sommes en septembre, mais Toro Rosso a toujours fait face à de nombreuses tâches difficiles relatives au timing par le passé, et a toute la flexibilité pour traiter ces problèmes. »

« Nous travaillerons dur non seulement pour reconcevoir l’intégration du Power Unit (PU) mais aussi pour nous assurer que cette intégration aura des effets très réduits – ou aucun effet – sur le développement en cours pour 2018. C’est notre objectif actuel. L’architecture de la voiture changera en ligne avec les exigences du PU et les designs de notre châssis et de notre boîte de vitesses sont actuellement en train d’être étudiés pour être adaptés correctement. De la même façon, nous travaillons étroitement avec Honda pour s’assurer de maximiser le potentiel du package via l’intégration du PU dans le châssis. Nous avons hâte d’établir un partenariat solide, stable et proactif avec nos collègues de Honda. »

Takahiro Hachigo, Président et Directeur Délégué de Honda Motor, a personnellement pris la parole pour saluer la mise en place de ce nouveau partenariat.

« Toro Rosso est une équipe expérimentée. Elle peut compter sur son énergie juvénile et historiquement, elle a fait grandir les stars du futur. Tout le monde chez Honda a hâte de travailler avec Toro Rosso, et nous sommes excités de commencer ce nouveau chapitre dans notre histoire en F1 avec eux. Je voudrais faire part de ma reconnaissance envers Liberty Media et la FIA pour leur coopération dans l’aboutissement de ce partenariat. Honda et Toro Rosso travailleront comme une seule équipe pour s’efforcer de progresser et pour connaître un futur plein de succès ensemble. Nous apprécions le soutien de nos fans alors que ce nouveau défi commence. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos