Formule 1

Tilke : Des idées originales pour tous les projets F1

"Nous travaillons avec assez de personnes pour cela"

Recherche

Par Olivier Ferret

31 août 2014 - 16:19
Tilke : Des idées originales pour (...)

Hermann Tilke est un homme controversé en Formule 1 : l’Allemand est presque devenu l’architecte officiel des circuits dans ce sport. Il a plus de 60 tracés à son actif et d’autres à venir comme Sotchi (en octobre), le Mexique (circuit rénové, en 2015) et l’Azerbaïdjan en 2016.

Ses créations, très sûres, ont souvent été qualifiées d’ennuyeuses pour le spectacle. Peu de circuits, à part ceux d’Istanbul et d’Austin, ont recueilli un consensus positif. Et cela ne date pas d’hier.

"J’ai commencé avec l’A1-Ring, fin 1996. J’ai eu 8 mois pour tout refaire. Quand la F1 est arrivée, Damon Hill a été le premier à mener les critiques. Le circuit a été rénové mais la piste n’a pas changé, et tout le monde l’adorait cette année," fait remarquer Tilke à Car Magazine.

L’Autriche a tout de même produit un très bon spectacle en 1997 et Ecclestone lui confie alors le projet du GP de Malaisie à Sepang.

"C’était mon premier très gros projet F1. Cela a établi une nouvelle référence pour de nombreuses années en F1. Et le circuit est toujours d’actualité et apprécié 15 ans après."

Michael Schumacher a même participé au dessin du circuit.

"Le droite-gauche très serré après la ligne de départ, c’est Michael qui m’a persuadé. Je voulais un virage à droite mais il m’a suggéré cet enchainement afin que la voiture à l’extérieur du droite puisse avoir une chance dans le gauche. Et c’est exactement ce qu’il se passe."

Mais beaucoup de créations de Tilke ont ensuite subi la critique : Sakhir, le nouvel Hockenheim ou encore Yas Marina.

"Il faut se souvenir qu’il y a beaucoup de facteurs à prendre en compte. Nous faisons le meilleur travail avec ce qu’on nous donne. Beaucoup de gens me demandent pourquoi mes circuits ont de si longues lignes droites. Premièrement, c’est bon pour la F1. Mais ces circuits ont aussi besoin de faire le plein toute l’année et quand des clients paient pour des journées circuit, ils veulent ressentir de la haute vitesse. Le plus facile pour eux, c’est d’aller vite en ligne droite. C’est aussi pourquoi nous le faisons."

Mais ces longues lignes droites ne sont pas son unique marque de fabrique.

"Nous travaillons avec assez de personnes pour s’assurer d’arriver avec des idées originales pour tous les projets. Le premier à qui je parle d’un projet, c’est Bernie. Nous en discutons tous les deux puis j’en parle à mon associé (Peter Wahl) et ensuite nous l’ouvrons à toutes les personnes de la société. Nous mettons toutes les idées ensemble puis nous choisissons une direction."

De manière étonnante, Tilke n’a pas de contrat avec la F1.

"Les nouveaux circuits peuvent consulter les architectes qu’ils veulent" explique Bernie Ecclestone. "Mais je leur dis toujours que ça finira par leur coûter plus cher qu’avec Tilke parce qu’il a énormément d’expérience et il ne fait aucune erreur."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less