Formule 1

Susie Wolff victime du statut de son mari Toto

C’est ce que pense l’Autrichien

Recherche

Par Olivier Ferret

7 janvier 2015 - 11:42
Susie Wolff victime du statut de (...)

Susie Wolff aspirait à devenir titulaire en Formule 1 mais elle ne le sera probablement jamais. La pilote écossaise, qui a tout de même pris du galon chez Williams en tant que pilote d’essais et de développement, ne satisfera de toute façon plus au critère d’obtention de la super licence en F1 à partir de l’année prochaine.

Pour son mari, Toto Wolff, la carrière de Susie a certainement pâti de sa présence en tant qu’actionnaire chez Williams et Mercedes (en F1 et en DTM). C’est ce qu’il explique dans les colonnes d’AutoHebdo.

"Susie est un petit bout de femme dotée d’une très forte personnalité, qui est entré chez Mercedes bien avant moi. Quand j’ai pris une participation dans HWA AG (Mercedes en DTM), cela faisait deux ans qu’elle évoluait en DTM. Ce qui me rend un peu triste, c’est que j’ai conscience de faire plus de mal que de bien à sa carrière qu’elle a construite bien avant de me connaître," explique-t-il.

"J’entends souvent parler d’elle comme de l’épouse de Toto Wolff, et c’est foncièrement injuste. Il y a des contrats publicitaires qu’elle ne peut pas conclure par ma faute, et elle est la victime de conflits d’intérêts qui ne sont pas les siens. Elle a dû faire, et fait encore, beaucoup de compromis en termes de carrière à cause de moi."

Pour Toto, Susie mérite pleinement d’être là où elle est maintenant.

"Son poste de pilote d’essais chez Williams, elle l’a obtenu parce qu’elle a fait du bon boulot au volant et non pas parce que j’étais actionnaire. C’était d’abord une idée marketing que d’avoir une fille, et la seule avec le niveau requis était Susie. L’écurie l’a testée, et ça s’est bien passé."

"En DTM, comme elle n’était pas aux avant-postes, les gens ont fait des commentaires sans connaître la manière dont le DTM est organisé, avec deux pilotes chez chaque constructeur capable de remporter le championnat et les autres qui évoluent dans des voitures moins performantes. Quand elle roulait avec David Coulthard ou Roberto Merhi, elle était au même niveau qu’eux. Lors du test avec Williams, elle a montré qu’elle avait un excellent niveau."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less