Formule 1

Stroll et Sirotkin ne quittent pas du tout Williams dans le même état d’esprit

Le premier a vécu un bon Grand Prix, le deuxième a souffert de bout en bout

Recherche

Par Valentin Vilnius

25 novembre 2018 - 17:55

En partant en supertendres, les Williams misaient sur une stratégie décalée pour faire la différence à Abu Dhabi. Cependant, le rythme très insuffisant des monoplaces anglaises n’a pas fait de miracles. Lance Stroll a fini 13e, et Sergey Sirotkin 15e (dernier pilote classé). Il était temps que la saison se termine…

Lance Stroll a disputé son dernier Grand Prix pour Williams. Racing Point Force India a en effet confirmé que le Canadien roulerait pour les essais privés mardi et mercredi… sans encore officialiser sa signature pour 2019, ce qui ne saurait tarder.

« J’ai été très heureux du départ et de la course en général » se félicite-t-il pour le moment. « Et heureux de ma performance aussi. Mais c’était une autre course où nous n’avions juste pas le rythme pour marquer des points. Ce fut difficile, mais avec notre package, je pense que c’était une bonne course. Je suis heureux de m’être battu avec les McLaren et d’avoir fini devant une d’entre-elles [celle de Stoffel Vandoorne]. Notre premier relais fut vraiment très long, ce qui était bon, mais le vent a un peu tourné et cela a vraiment impacté notre performance en ultratendres. Donc j’ai eu une performance déclinante à partir de là. Maintenant, je vais recharger mes batteries puisque ce fut une longue saison. »

Sergey Sirotkin clôt lui aussi l’aventure Williams, plus précipitamment qu’il ne l’aurait espéré… Et il ne part pas avec le sourire !

« Ce fut vraiment une mauvaise course. Je n’ai pas pris le meilleur départ et j’ai immédiatement perdu beaucoup de terrain, puisque je n’étais pas dans la meilleure situation pour aborder les virages suivants. J’ai eu des problèmes de surchauffe avec la voiture pendant un tiers de la course. C’était vraiment une course douloureuse, un relais si douloureux… Je faisais de mon mieux pour refroidir la voiture du mieux possible, mais ensuite, les autres voitures ont changé de pneus et sont sorties derrière moi. J’ai essayé de lutter, de protéger et de refroidir la voiture en même temps, c’était un bazar… Je n’ai pas pris de plaisir. Ce fut une course très, très douloureuse. Je voulais vraiment en profiter et c’est juste si douloureux de finir ainsi la saison. »

Paddy Lowe n’a pas de commentaires particuliers à faire sur la course, mais s’attarde surtout sur la saison « très difficile de l’équipe. »

« C’était peut-être la saison la plus difficile dans l’histoire de Williams. Nous voyons cette année comme une année de transformation : l’équipe est restée soudée bien qu’elle ait traversé des périodes très difficiles, et ça nous permettra de revenir encore plus forts dans le futur. »

expand_less