Formule 1

Stoffel Vandoorne n’a pas été épargné par les problèmes

Un autre problème moteur chez McLaren

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 février 2017 - 19:13
Stoffel Vandoorne n’a pas été épargné (...)

Stoffel Vandoorne découvrait aujourd’hui la nouvelle McLaren, la MCL32, et le Belge n’a pas eu plus de chance que son équipier hier puisqu’il a également perdu du temps suite à un changement de moteur. Il essaie toutefois de garder le maximum de choses positives et l’explique à Nextgen-Auto.com.

"C’était positif de revenir au volant pour moi, j’ai eu une bonne première impression et je me suis senti immédiatement à l’aise et en confiance. C’est un signe positif quand on se sent aussi bien rapidement alors que la voiture est neuve. Nous avons perdu de la puissance au niveau du moteur ce matin, il faut encore déterminer le problème".

"C’est dommage que nous n’ayons pas pu faire plus de tours et la journée était compliquée. J’espère que l’on pourra analyser avant demain ce qu’il s’est passé afin que la voiture soit fiable demain. C’était ma première journée d’essais et Fernando avait déjà eu des problèmes hier, donc il faudra que l’on puisse tirer le maximum de nos deux journées restantes. C’est ma première saison de Formule 1 et j’ai besoin de roulage, mais c’est toujours de l’expérience" poursuit-il.

Il assure en tous cas que chez McLaren et Honda, personne ne baisse les bras malgré une entame presque désastreuse : "Tout le monde travaille dur et ne se déconcentre pas. Ce n’est que la deuxième journée d’essais et même si ce n’est pas le début que nous souhaitions, car on aurait voulu rouler plus, nous travaillons dur pour résoudre les problèmes rencontrés hier et aujourd’hui. Nous n’avons fait que 70 tours, ce n’est pas énorme, et c’est pour ça que tout le monde travaille dur, afin de vivre de meilleures journées".

Il n’a malheureusement pas pu profiter de toute la performance de sa nouvelle monoplace car avec le peu de tours effectués, la MCL32 n’en est encore qu’à son déverminage.

"Il est encore très tôt mais le premier ressenti était très bon, j’ai pu rouler sans trop de problème, attaquer sans peur, mais en termes de performances il est encore trop tôt pour juger puisque nous faisons surtout des tests de vérification et de fonctionnement".

Malgré les problèmes, lui et Alonso travaillent ensemble pour les surmonter et les deux pilotes s’entendent très bien. Avec du temps perdu pour chacun, McLaren n’a pas encore prévu de modifier le planning d’essais : "Nous n’en avons pas discuté encore, nous sommes partis pour suivre le plan pour le moment avec Fernando au volant demain et moi jeudi".

"Fernando et moi avons une très bonne relation, j’ai déjà beaucoup travaillé avec lui l’an dernier. Nous faisons de notre mieux pour remonter McLaren et Honda vers les sommets et il est important de travailler ensemble cette année, afin de tirer le maximum de la voiture, tant au niveau du châssis que du moteur".

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less