Formule 1

Sirotkin devance de peu Stroll pour ses dernières qualifications

Dernière ligne pour Williams

Recherche

Par Valentin Vilnius

24 novembre 2018 - 16:21

Pour une poignée de centièmes, Sergey Sirotkin a réussi à battre Lance Stroll à Abu Dhabi ce samedi. Le Russe, non-retenu par Williams l’an prochain, peut sortir la tête haute de cette dernière séance de qualifications pour lui, même si Williams n’avait pas les armes pour éviter la dernière ligne.

« C’était très rude » confie Sergey Sirotkin. « Le tour m’a bien plus demandé qu’on pourrait le croire vu de l’extérieur. Le week-end, jusqu’à présent, a été le pire de l’année, avec toutes les difficultés que j’ai eues et la quantité de travail que j’ai dû abattre. Je n’avais pas du tout confiance avant les qualifications, mais j’étais très sévère envers moi-même et vraiment motivé, parce que je voulais finir sur une note positive. Cela m’a demandé beaucoup physiquement et mentalement pour revenir et performer à ce haut niveau. Ce n’est pas un week-end idéal, mais je suis heureux et c’est une petite victoire de revenir ainsi. Merci aux gars pour m’avoir soutenu toute la saison et merci surtout à ceux qui ont essayé aujourd’hui de comprendre ce qui n’allait pas, pour que la voiture soit la meilleure possible en qualifications. »

Le management de Racing Point Force India, la future équipe de Lance Stroll, ne sera sans doute pas ravi de voir le Canadien se faire devancer une fois de plus par Sergey Sirotkin, pourtant rookie en F1…

« Ce n’était pas très bon » regrette Stroll. « Je suis assez frustré. Je pensais que j’en avais bien plus, mais nous étions juste assez lents, et la voiture était bien différente du reste du week-end. Donc j’ai été un peu pris au dépourvu. Notre équilibre était convenable tout le week-end, et là, il a juste changé. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai senti que la voiture avait beaucoup plus de sous-virage, alors que le reste du week-end, nous avions plutôt du survirage. L’équilibre a énormément changé et je suis un peu frustré. »

Paddy Lowe, le directeur technique, doit avoir hâte désormais que cette éprouvante saison se termine… L’ancien de Mercedes avoue que Sergey Sirotkin a tiré le maximum de sa Williams.

« Avoir nos deux voitures à l’arrière de la grille nous motive grandement, car nous allons désormais travailler extrêmement dur pendant l’hiver pour progresser l’an prochain. »

expand_less