Formule 1

Selon Stroll, la Williams ‘n’a pas du tout progressé’ depuis Melbourne

La comparaison avec Sauber est sans appel

Recherche

Par Valentin Vilnius

8 novembre 2018 - 18:25
Selon Stroll, la Williams ‘n'a pas (...)

Des baquets sont encore à pourvoir en F1 pour 2019. Officiellement, il reste par exemple un volant toujours à pourvoir chez Racing Point Force India. Officieusement, chacun sait que Lance Stroll sera titularisé, depuis que son père a racheté l’écurie.

« Actuellement, je suis concentré sur les dernières courses de la saison » a tenu à assurer Lance Stroll, qui porte toujours la combinaison Williams dans le paddock d’Interlagos. « Il reste deux courses, et je pense seulement à ça. Nous verrons ensuite ce que le futur nous réserve. »

Une annonce sera-t-elle faite d’ici Abu Dhabi ?

« Le temps le dira… C’est tout ce que je peux dire pour le moment. »

Lance Stroll s’apprête à conclure sa deuxième saison d’affilée en F1 : il est maintenant temps pour lui de dresser un bilan de ce qu’il a observé dans la discipline. Après avoir scruté la concurrence, qu’est-ce que le Canadien a appris sur son véritable potentiel ?

« Cela dépend de beaucoup de choses. Aujourd’hui, j’aborde juste les courses les unes après les autres. Il y a tant de facteurs importants en F1. Vous devez d’abord être dans une bonne voiture, et cette année en est un bon exemple. Ce fut très difficile avec la voiture. La performance n’a vraiment pas été là et donc nous n’avons pu marquer beaucoup de points. Donc cela joue beaucoup. Mais oui, j’essaie juste de me concentrer sur le moment présent, de tirer le plus possible de chaque opportunité, et nous verrons ce qui arrivera. »

N’apprend-on pas davantage dans les saisons les plus difficiles ?

« Oui, ce fut très difficile » poursuit Lance Stroll, qui sera sans doute heureux de laisser derrière lui cet exercice 2018. « La voiture n’a juste pas été là et nous avons survécu lors de chaque week-end, plutôt que de livrer vraiment bataille. Être éliminé tant de fois en Q1… j’ai pris de bons départs cette saison, j’ai été en position de marquer des points. Mais ensuite, nous perdions trop de place. Donc ce fut toujours un peu le cas, nous avons abordé la saison du mauvais pied… Nous n’avons pas vraiment développé la voiture depuis Melbourne. Nous n’avons pas vraiment amélioré la voiture… pas du tout, je pense. »

Lance Stroll s’en prend ainsi à la réactivité des ingénieurs de Williams, qu’il compare avec celle de Sauber…

« Ce fut rude d’observer certains de nos concurrents, comme Sauber par exemple… Nous étions au même niveau qu’eux au début, et ils ont fait de grands progrès dans la bonne direction, par rapport à nous. Oui, ce fut une année de survie… »

« Mais j’ai tout de même progressé en tant que pilote. J’ai mûri. C’est ma deuxième saison, j’ai passé plus de temps dans le baquet, j’ai plus d’expérience. J’ai absorbé beaucoup plus d’informations, même si ce fut une année difficile par rapport à l’an dernier, mais cela fait partie de la nature du sport, il faut l’accepter. »

expand_less