Formule 1

Schumacher et Brundle attaquent Pirelli

Les pneus ont trop d’importance

Recherche

Par Olivier Ferret

23 avril 2012 - 07:35
Schumacher et Brundle attaquent (...)

Pirelli s’est vue attaqué par deux personnalités de la Formule 1 à Bahreïn. Martin Brundle et Michael Schumacher pensent que les pneus actuels dominent trop le spectacle et surtout la façon dont les pilotes peuvent se donner derrière le volant.

"Les pneus sont si difficiles à garder en vie avec une dégradation extrême et une fenêtre de bonne performance étroite. Ils dominent trop l’issue de la saison. Nous assistions presque à des courses d’Endurance pour certains pilotes et cela peut payer comme pour Di Resta. Nous nous éloignons de la F1 telle qu’on la connait : la performance pure qui doit primer," analyse Martin Brundle.

De son côté Michael Schumacher a déclaré aux journalistes qu’il souhaitait s’entretenir avec les responsables de Pirelli pour améliorer cette situation.

"La chose qui ne me rend pas heureux c’est que tout le monde doit conduire sous ses capacités en course pour préserver les pneus. Je questionne vraiment le fait que les pneus jouent une telle importance aujourd’hui parce qu’il faut mesurer l’intérêt de rouler à notre vitesse normale ou alors rouler à allure réduite comme si on était sous safety car pour ne pas faire trop d’arrêts !" clame Schumacher.

"Je ne suis pas heureux de cette situation. Cela concerne tout le monde, peut-être qu’il y a une ou deux exceptions. Pirelli devrait penser à cela. Je compte leur en toucher deux mots," ajoute le septuple champion du monde.

Paul Hembery, le directeur de la compétition de Pirelli, a déjà réagi. "A la fin de l’an passé nous avions eu de grosses critiques pour avoir proposé des pneus trop conservateurs lors des dernières courses et que du coup ces mêmes courses étaient devenues ennuyeuses. Faites-vous votre propre avis, nous ne faisons que ce qui nous a été demandé. Je suis déçu d’entendre de tels commentaires alors que Michael se disait satisfait de nos pneus en hiver. Mais je suis sûr qu’il s’agit d’une habitude à prendre : d’ici quelques courses, comme l’an passé, tout le monde saura comment exploiter au mieux nos pneus."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less