Formule 1

Schumacher : Un point santé attendu dans la journée

Les réactions continuent à affluer

Recherche

Par Olivier Ferret

31 décembre 2013 - 08:42
Schumacher : Un point santé attendu (...)

Le monde entier attend de nouvelles informations sur l’état de santé de Michael Schumacher et sur son évolution. Le CHU de Grenoble a promis ce matin un bulletin de santé dans la journée et pourrait à nouveau communiquer vers 11 heures mais l’heure exacte n’a pas encore été confirmée.

Michael Schumacher est toujours dans un état critique et son pronostic vital est engagé, aux dernières nouvelles. Il reçoit le soutien à son chevet de l’ensemble de sa famille, sa femme Corinna, leurs deux enfants, mais aussi Ralf Schumacher son frère arrivé hier en compagnie de leur père, Rolf.

Sabine Kehm, agent de Schumacher, reconnait que "la famille est très choquée." Elle a toutefois tenu à défendre la prise de risques de Schumacher.

"Michael avait ce besoin de se mesurer à lui-même," lançait Villeneuve hier. Et le Bild rapporte lui que "le casque a été brisé en deux. Lorsque nous sommes arrivés sur place, le casque de Schumacher était brisé. On voyait beaucoup de sang," affirme un des secouristes au quotidien allemand.

"Ce n’était pas du hors-piste au sens où les gens l’entendent," répond Kehm. "Michael et son fils Mick skiaient sur les pistes de Méribel mais ont voulu changer de piste au moment où cela s’est produit."

Selon les pisteurs, Schumacher, un habitué de la station, aurait pu se faire surprendre par la faible quantité de neige à cet endroit, contrairement aux années précédentes. Seule une vingtaine de centimètres de poudreuse recouvrait les rochers contre près de 50 en moyenne.

"Michael est un homme parfait, solide, qui sort du lot. Il ne prend jamais de risques inconsidérés. Il n’est pas stupide," ajoute Niki Lauda pour sa défense.

Même son de cloche pour Kai Ebel, le présentateur de la F1 sur RTL en Allemagne. "J’ai déjà vu Michael skier des douzaines de fois mais je ne dirais pas qu’il fait des paris insensés. Il prend seulement des risques calculés, dans les limites qu’il se fixe. Jamais je ne le qualifierai de tête brûlée."

L’heure est maintenant à l’attente. Les réactions ne versent pour le moment pas dans le pessimisme. Elles oscillent entre le réalisme et l’optimisme.

Les lésions diffuses dans le cerveau de Schumacher sont des éléments bien inquiétants mais des personnes s’en sont malgré tout sorties.

Pour le professeur Dino Altmann, médecin du GP du Brésil qui s’était occupé de Felipe Massa après son accident de 2009, il y a des raisons de voir de l’espoir.

"Ces deux accidents sont un peu similaires car il y a trauma dans les deux cas. Mais le ressort qui a frappé Felipe l’a fait à un endroit où il y a plus d’os que dans le cas de Michael. Le trauma de Felipe était sévère mais bien plus léger que celui dont souffre Schumacher," reconnait-il.

"Sans connaitre la sévérité exacte de sa blessure, nous savons que Michael était agité et qu’il ne répondait pas aux questions. Cela démontré déjà en soi un trauma très sévère. Cependant, il n’a pas eu besoin de 2ème opération dans ces premières heures. Cela montre que la pression intracrânienne est sous contrôle. Plus le temps passe sans opération, meilleur signe c’est pour Schumacher. Cela veut dire qu’il sera dans les meilleures conditions physiques pour son rétablissement neurologique."

Par ailleurs, Schumacher a reçu le soutien de l’ancien président des USA, Bill Clinton en personne.

"Aujourd’hui je pense à Michael Schumacher et je suis reconnaissant pour toute l’aide qu’il a apporté à notre fondation et à d’autres dans le monde. Mes prières sont pour lui et sa famille."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less