Formule 1

Sauber veut se racheter une conduite

Et oublier la « performance » de Yeongam

Recherche

Par

24 octobre 2011 - 11:08
Sauber veut se racheter une conduite

Situé à une cinquantaine de kilomètres de New Delhi, dans l’Etat de l’Uttar Pradesh, le Buddh International Circuit va connaître son Grand Prix inaugural ce week-end. En plus de la curiosité et de la possibilité de toucher un nouveau marché, l’écurie Sauber voit également cette course comme la toute première dans le pays d’origine de sa directrice générale, Monisha Kaltenborn. Et surtout, comme la possibilité de se racheter après la piteuse performance des deux Sauber en Corée qui avaient terminé 15e et 16e derrière la Lotus de Heikki Kovalainen.

« Après notre performance en Corée qui a été nettement en dessous de nos attentes, nous avons analysés toutes les données attentivement et nous sommes parvenus à la conclusion que nous avions sous-estimés les limites du train avant et des pneus avants », avance aujourd’hui James Key, le directeur technique de l’équipe helvétique. « En conséquence, nous avons souffert d’un sous-virage trop important qui a entraîné plus de charge sur les pneus avants. Concernant le Grand Prix en Inde, nous avons évidemment hâte d’aller dans un nouveau pays pour la Formule 1. La piste est encore inconnue de tous, en dehors de ce qu’on a pu faire dans le simulateur et du travail de préparation selon les informations dont on dispose. Mais vous ne savez jamais vraiment à quoi vous attendre jusqu’à ce que vous soyez là-bas ».

« Comme en Corée l’année dernière, sur une nouvelle piste, nous nous attendons à des choses comme une importante évolution de l’adhérence tout au long du week-end », poursuit James Key. « Cela influence l’équilibre de la voiture et vous devez éventuellement modifier le niveau d’appuis. La piste en elle-même semble assez intéressante car il y a une longue ligne droite et des enchaînements de virages qui réclameront des appuis assez élevés. Le tracé n’a pas l’air d’être comme les autres nouveaux circuits. Il semble qu’il y aura des opportunités de dépasser mais, les pilotes ont besoin de savoir où ça pourra se faire et à quel point le DRS sera efficace ».

Le directeur technique de Sauber conclut en abordant le sujet des pneumatiques. « Nous aurons les pneus tendres et durs là-bas. Ça fait pas mal de temps que nous n’avons plus roulé avec les pneus durs donc nous verrons comment ça se passe. Ça dépendra beaucoup de la température de la piste mais, étant donné la nature de la piste avec beaucoup de virages à pleine charge, le pneu dur devrait présenter un échauffement correct. Peut être que le tendre aura du mal à tenir mais, vous ne savez jamais vraiment jusqu’à ce que vous y soyez. Sur la voiture, nous aurons quelques petites modifications sur l’aileron avant et aussi au niveau de l’aileron arrière ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less