Formule 1

Sauber dévoile sa F1 2015, la C34 Ferrari

Retrouver la zone des points

Recherche

Par

30 janvier 2015 - 10:05
Sauber dévoile sa F1 2015, la C34 (...)

Sauber vient de lever le voile sur sa C34 qui sera propulsée par le V6 Ferrari cette saison. La monoplace d’Hinwill sera confiée à Marcus Ericsson, pilote Caterham en 2014, et au débutant Felipe Nasr.

La livrée de la nouvelle Sauber fait la part belle au bleu et au jaune pour l’occasion afin de contenter les généreux sponsors du pilote brésilien, dont Banco do Brasil.

L’écurie suisse sort sans conteste de la pire saison de son histoire. En effet, pour la première fois depuis sa création en 1993, Sauber n’est pas parvenue à inscrire le moindre point l’an dernier, à l’inverse d’une équipe comme Marussia. Le retrait de cette dernière et de son homologue Caterham n’est d’ailleurs pas forcément une bonne nouvelle pour les hommes de Monisha Kaltenborn, qui pourraient bien se retrouver "petit poucet" du plateau 2015.

L’année dernière, Ericsson n’avait pas convaincu grand monde en fond de grille. Dominé la plupart du temps par Kamui Kobayashi, le Suédois doit en grande partie sa titularisation à ses très généreux sponsors, un atout non négligeable pour une équipe en difficultés financières comme Sauber. Il lui faudra montrer un autre visage cette année, sous peine de se voir coller définitivement une étiquette de pilote payant.

Le CV de Felipe Nasr est un peu plus fourni, mais le soutien de Banco do Brazil a également joué son rôle dans cette titularisation. Le pilote brésilien a cependant réalisé une saison très correcte en GP2 l’an passé, puisqu’il a terminé le championnat à la troisième position finale, derrière Palmer et Vandoorme. Ses essais réguliers au volant de la Williams sont un atout supplémentaire dans la manche de Nasr, qui voudra bien faire pour ses débuts en tant que titulaire.

L’objectif de Sauber est donc mesuré pour cette année. Retardée dans le développement de sa C34 par des soucis d’argent, l’écurie de Monisha Kaltenborn voudra cependant retrouver la zone des points, qui la fuit depuis 2013. Il pourrait s’agir sur le papier de l’équipe la plus faible à l’orée de cette saison 2015, car on imagine mal Lotus connaître une saison aussi compliquée qu’en 2014, et Toro Rosso semble avoir de la marge sur les Suisses.

expand_less