Formule 1

Sainz pense que McLaren doit craindre tout le monde

Afin de ne négliger aucun rival

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 décembre 2018 - 13:28
Sainz pense que McLaren doit craindre

Carlos Sainz s’attend à devoir craindre chacune des équipes rivales de McLaren, qui sera sa nouvelle écurie l’an prochain. Il désigne au moins quatre équipes du peloton pouvant aisément passer devant McLaren mais ne veut pas oublier que sa propre équipe peut parvenir à de bons résultats.

"Si c’est actuellement l’équipe la plus forte du peloton, je pense que tout le monde doit la craindre" avoue Sainz. "Mais l’an prochain, nous devrons craindre tout le monde. On pense à Sauber, mais on sait que Force India avec un plus gros budget sera capable de belles choses."

"On pense à Renault et à ce dont l’équipe est capable. On pense à Haas, si elle continue à recevoir le même nombre de pièces reçues par Ferrari et si Ferrari continue à dominer [sur le plan moteur], elle devrait être forte. McLaren ne doit pas être oubliée avec un nouveau projet, et la volonté d’investir pour revenir à la quatrième place."

Selon Sainz, ce cocktail devrait donner une bataille impressionnante en milieu de peloton : "On pense à toutes ces équipes et on sait que n’importe laquelle pourrait mener la bataille du peloton l’année prochaine."

"J’espère que l’écart entre le milieu de peloton et les équipes de pointe sera plus petit et que les courses seront un peu plus palpitantes. Quant à savoir qui en sortira vainqueur, nous verrons. Ce sera à celui qui négocie au mieux le nouveau règlement."

Enfin, l’Espagnol s’inquiète aussi du développement moteur effectué par Renault, qui pourrait coûter cher à McLaren face à des équipes équipées de moteurs rivaux : "J’ai besoin de Renault l’an prochain, qu’ils pensent au moteur et fassent un pas en avant."

"Si ce n’est pas le cas, Mercedes, Ferrari et même Honda continueront à évoluer et à créer cet écart qu’il sera difficile de rattraper. C’est difficile à dire mais j’espère que la situation commencera à s’améliorer pour que nous ayons une lutte plus serrée dans le peloton."

McLaren

expand_less