Formule 1

Sainz est prêt à ’mener’ McLaren en 2019

L’équipe prend un nouveau départ

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 décembre 2018 - 11:31
Sainz est prêt à 'mener' McLaren en (...)

Après trois saisons chez Toro Rosso et une chez Renault, Carlos Sainz s’apprête à découvrir sa troisième équipe de Formule 1 avec McLaren, pour qui il pilotera en 2019. L’Espagnol est un peu triste de quitter Renault, où il sera remplacé par Daniel Ricciardo.

"Je quitte de très bons amis, j’ai l’impression que c’est une aventure inachevée" regrette l’Espagnol. "Je n’ai aucunement perdu confiance en moi."

De son côté, Cyril Abiteboul a laissé la porte ouverte à un potentiel retour de Sainz dans le futur : "Les ponts n’ont pas été coupés, dont on ne sait pas. Il est jeune, et nous aussi. Nous sommes heureux qu’il ait une place et que ce soit dans une équipe comme McLaren. C’est une équipe qui doit se reconstruire, mais il peut avoir des responsabilités."

Une idée qui intéresse grandement l’Espagnol, qui aura un débutant à ses côtés : "Je prendrai la chance, avec mon expérience, de mener l’équipe au début de l’année, surtout quand Lando [Norris] commencera à faire son expérience, mais cela va être un nouveau départ pour McLaren."

Il estime que son duo avec Norris sera positif pour lui comme pour McLaren : "Surtout comparé à celui chez Toro Rosso [avec Max Verstappen], et je m’attends à ce que ce soit similaire de la situation avec Nico [Hülkenberg] chez Renault."

"Evidemment, Nico était chez Renault un an avant moi, alors qu’en arrivant avec Lando, nous repartons de zéro, et je pense que ça va nous permettre de le faire de la même manière. Je suis sûr que ça va être très similaire à ce qui se passait chez Renault."

"J’ai eu une très bonne relation avec Nico, nous avons tous les deux très bien roulé en piste, nous avons tous les deux fait avancer l’équipe et le fait que nous soyons si proches à chaque qualification a aidé l’équipe à marquer beaucoup de points le dimanche. J’espère que ce sera pareil chez McLaren et qu’on s’amusera un peu."

McLaren

expand_less