Formule 1

Sainz a été rassuré par ce qu’il a découvert à l’usine McLaren

Des gens motivés, des infrastructures de qualité

Recherche

Par Olivier Ferret

12 décembre 2018 - 09:16
Sainz a été rassuré par ce qu'il a (...)

Carlos Sainz a déjà pris ses quartiers chez McLaren, à Woking, et n’est pas inquiet, bien au contraire, par ce qu’il a vu.

L’Espagnol aurait pu s’attendre à trouver des hommes et des femmes en plein doute après une nouvelle année catastrophique mais ce n’est pas le cas.

"Honnêtement, quand je suis arrivé ici, je n’ai pas vu beaucoup de gars qui se posaient des questions. Qui se demandaient encore ce qui s’est passé en 2018. Ils sont tous motivés pour sortir de là," explique Sainz.

"Ils ont une image assez claire de ce qui s’est passé, pourquoi ça s’est passé et comment faire pour progresser. Lors de ma première visite, j’ai eu droit à des explications, une présentation de ce qui avait été découvert en termes de problèmes. Je suis donc très optimiste parce que je vois des gens qui ont l’esprit clair, un leadership fort. J’ai apprécié voir tout ça à mon arrivée."

Sainz aurait pu connaitre un succès plus rapide avec Red Bull Racing, ou peut-être même avec Renault F1. Mais il mise sur une présence sur plusieurs années (il aurait signé pour 3 ans, ndlr) pour être très compétitif avec sa nouvelle équipe.

"Les problèmes ont été identifiés. Mais pour savoir si ça va commencer à marcher dès 2019, personne ne le sait. Nous avons des pistes, une analyse, il nous faut du temps. Ca ne va pas être le jour et la nuit en un an, c’est un processus pour plusieurs années, et je suis ravi d’en faire partie. Je peux les aider et je peux progresser avec eux."

Pour celui qui vient de quitter Enstone, les installations de Woking sont juste "grandioses !"

"L’équipe a tout ce qu’il faut pour gagner à nouveau à terme. Mais des équipes comme Mercedes ont relevé encore le niveau à atteindre. Toutes les équipes doivent rattraper Mercedes. Ils sont à un niveau de travail et opérationnel incroyable."

"Pour y arriver, se presser serait contre-productif. D’abord rejoindre le bon milieu de peloton. Puis faire le pas vers les top teams. C’est notre plan à court et moyen terme. Et un jour l’équipe retrouvera les sommets, comme avant, et j’espère évidemment être là quand ce moment arrivera."

McLaren

expand_less