Formule 1

Sainz : Les difficultés ont fait de moi un pilote plus fort

Le pilote Toro Rosso a réussi sa résilience

Recherche

Par Olivier Ferret

3 janvier 2017 - 14:47
Sainz : Les difficultés ont fait de (...)

Au mois de mai 2016, lorsque Red Bull a effectué l´échange surprise de pilotes entre Red Bull Racing et Toro Rosso, Daniil Kvyat, qui a perdu son baquet au profit de Max Verstappen, ne fut pas le seul pilote lésé.

En effet, avec la promotion du Néerlandais, les espoirs de Carlos Sainz d´être prochainement appelé au sein de l´équipe mère sont partis en fumée.

L´Espagnol ne sait pas vraiment pourquoi c´est Verstappen qui a rejoint Red Bull. Il n´est toutefois pas amer d´avoir été laissé pour compte.

« Max a saisi sa chance, mais hélas pour moi, il y avait encore quelqu´un qui livre encore de très bons résultats chez Red Bull : Daniel Ricciardo » constate-t-il.

« Les responsables ont préféré Max. Il faudrait demander à Red Bull pourquoi ils l´ont préféré lui. Mais cela ne veut pas dire que je ne peux pas monter en grade dans un avenir très proche. Il n´y a que 2 cockpits disponibles, mais s’il y a une chance d´y parvenir, je dois garantir que je suis le seul qui recevra la promotion. Je sais ce que je peux faire face à Max. Je vous ai tous montré ce que je peux faire face à lui. Lorsque je le vois maintenant gagner, c´est pour moi un pur régal. Cela me prouve que – dès que je serai dans une équipe de pointe – je peux faire les mêmes choses que lui. »

Le pilote de 22 ans admet que l´attention prêtée à Max Verstappen a pu jouer en sa faveur.

« L´année dernière j´ai dû me débrouiller avec ce paramètre. Ce n´était pas simple, parce que j´ai fait des choses très similaires à ce qu´il a montré sur la piste, mais je n´ai pas reçu la même attention que lui. Mais je ne me suis pas laissé tirer vers le bas. Cela m´a rendu plus fort, cela a aussi fait de moi un meilleur pilote. Sans les moments difficiles de 2015, je ne serai pas le pilote que je suis aujourd´hui. Je suis très satisfait de mes performances actuelles, à tel point que je ne compte rien changer à ma carrière. Je dois juste garantir que la prochaine fois qu´une occasion se présente, je sois celui qui aura le baquet dans l´équipe de pointe. »

Sainz est d´accord avec la majorité du paddock, qui prétend qu´il faut savoir être un requin pour réussir en Formule 1 et qu´être trop gentil peut desservir.

« Je crois qu´il faut savoir se montrer dur au bon moment. Pas toujours. Nous devons tous l´être un jour ou l´autre dans la vie. Un homme d´affaire doit aussi se montrer égoïste, penser un peu plus à lui-même. »

« Tu dois savoir montrer ton vrai caractère, ta propre manière de fonctionner. A mon avis, je suis devenu une bonne personne. Mais lors des années et des saisons précédentes, j´ai traversé des moments difficiles. Dans le programme junior de Red Bull, lorsqu´ils ont préféré prendre Daniil (Kvyat) chez Toro Rosso... Maintenant, il est revenu dans l´équipe et nous sommes coéquipiers. Puis ils ont préféré Max, et j´ai dû traverser une nouvelle période rude. Cela a rendu mon caractère plus fort et c´est la raison pour laquelle ne je regrette rien dans ma carrière. »

« Mais c´est vrai que, dans tous les cas, un pilote doit être un peu plus un salaud (sic) plutôt qu´être un peu trop gentil. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less