Formule 1

Ross Brawn veut supprimer les drapeaux bleus en course

La F1 est beaucoup trop réglementée selon lui

Recherche

Par A. Combralier

31 janvier 2017 - 17:07
Ross Brawn veut supprimer les (...)

Cette année, les commissaires de course seront plus cléments en cas d’incident entre deux pilotes. Telle est la voie que devait de toute façon suivre la F1 selon Ross Brawn. Le nouveau manager des sports mécaniques pense toutefois que la F1 est toujours sur-réglementée… Mais, pour rappel, c’est encore la FIA qui décide du règlement sportif.

« J’ai été dans la course automobile quand il n’y avait pas de drapeaux bleus. Ken Tyrrell était célèbre parce qu’on ne disait jamais à ses pilotes de se laisser facilement dépasser, même si on leur prenait un tour ! Mon instinct, c’est de dire que ce serait amusant de se débarrasser des drapeaux bleus, parce qu’ils causent quelques difficultés en course. Un pilote de course moderne, s’il est devant tout le monde… vous l’entendrez crier à la radio tout le temps, ‘Dites-lui d’agiter le drapeau bleu !’ ‘Dites-lui d’agiter le drapeau bleu !’ » confie Ross Brawn, qui pense sans doute à Sebastian Vettel et ses célèbres ‘Bluuue flag’ régulièrement lancés sur les ondes de Radio Ferrari.

« Les pilotes veulent avoir le passage dégagé et mentalement, ils y sont habitués. Mais pour sûr, les pilotes de course, il y a des années de cela, savaient que ce ne serait pas le cas et qu’ils devraient dépasser, peu importe qui était devant eux. Et cela créait un peu d’incertitude dans la course. On pourrait rétorquer que ce n’est pas pur, parce que les gars à l’avant devraient avoir l’autorisation d’être libérés de toute entrave… Mais je pense que nous sommes devant un risque, celui de trop réguler la course. »

« Le débat a eu lieu au sujet des pénalités pour les pilotes, et aujourd’hui, je peux voir que la FIA a simplement changé cela. A moins qu’il y ait un problème très sérieux, la FIA ne va plus infliger des pénalités en course. Je pense que c’est un pas de fait dans la bonne direction. Clairement, si quelqu’un fait quelque chose de très agressif et totalement hors-sujet, alors vous devez réagir, mais ensuite, il faut un peu laisser une marge de manœuvre… c’est la course. Par exemple, Verstappen a été un vente de fraicheur pour la F1. Il était très agressif à son arrivée et a déstabilisé quelques personnes, mais c’est la course, c’est ce que nous voulons. Je ne pense pas qu’il ait jamais fait quelque chose d’outrageant, donc nous devons simplement réfléchir et prendre un peu de recul sur cela. »

« Le danger, c’est quand vous allez trop loin et que vous avez une situation hors de contrôle. Je ne connais pas non plus la solution à apporter au sujet des pénalités pour raison mécanique sur la grille de départ. Donc si vous faites quelque chose avec le moteur, vous reculez de cinq places sur la grille. Nous avons connu cette situation folle où un pilote recevait 70 places de pénalité sur la grille. Ce n’est pas bon pour le sport. Je sais pourquoi nous en sommes arrivés là. Mais trouver une solution différente, ça doit être une priorité. Les fans pensent que c’est grotesque, parce que Fernando Alonso est à l’arrière de la grille mais a eu une pénalité de 70 places, ou quelque chose comme ça… ça ne présente pas bien ! ».

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less