Rosberg ramène sa Mercedes à la septième place

Les pneumatiques souffrent toujours du chaud chez les Allemands

Recherche

Par

13 mai 2012 - 17:43
Rosberg ramène sa Mercedes à la (...)

Nico Rosberg a terminé la Grand Prix d’Espagne à la septième place aujourd’hui, après avoir mené une stratégie à trois arrêts, comme la majorité des pilotes cet après-midi.

Le pilote allemand a semblé en retrait aujourd’hui, en ayant de la peine à conserver ses pneus, en particulier sur son dernier relais, long de 26 tours. "Ce fut une journée difficile pour nous, et une course très étrange. Nous n’avons pas réussi à gérer les pneus correctement, et j’ai perdu deux positions lors de mon dernier relais en fin de course," a expliqué celui qui s’est imposé pour la première fois de sa carrière en Chine, il y a un mois. "Les derniers 26 tours m’ont paru très long."

Avec deux relais en pneus tendres, puis deux autres en durs, l’Allemand de 26 ans a utilisé la même stratégie que la plupart de ses concurrents. Il cherche à positiver ce qui peut l’être en sortant de sa monoplace : "La seule chose positive, c’est que j’ai été en mesure de défendre ma position face à Lewis et de garder la septième place, plutôt que de chuter huitième."

Il revient ensuite sur la drôle de saison qu’est en train de vivre le cirque de la Formule 1 en 2012 : "Une fois encore aujourd’hui, nous avons vu une victoire surprenante et bien méritée, ce qui est bien pour la Formule 1. Félicitations à Pastor [Maldonado] et à Frank [Williams] de chez Williams, mon ancienne écurie ! Maintenant, je suis impatient de ma course à domicile à Monaco dans deux semaines. Il y aura quelques améliorations sur la voiture," conclut Rosberg, qui a élu domicile dans la cité monégasque.

Info Formule 1

Photos

Vidéos