Formule 1

Rosberg parle de sa relation avec Schumacher

Un grand respect entre les deux hommes

Recherche

Par Franck D.

28 février 2010 - 07:45
Rosberg parle de sa relation avec (...)

Nico Rosberg n’aura pas la tâche facile cette année. Il fera équipe avec le septuple champion du monde Michael Schumacher et toute l’Allemagne aura les yeux rivés sur ses performances. Sera-t-il en mesure de battre Michael ? La question ne se pose pas encore pour lui, l’important était de faire connaissance durant ce mois d’essais privés.

"Notre relation est très bonne. Le travail avec lui s’est très bien passé. Nous avons été très ouverts l’un envers l’autre. Évidemment avec son expérience c’est bien que l’on puisse s’entraider en termes de réglages, entre autres choses. Je pense que c’est très bon pour développer la voiture, et il apporte beaucoup grâce à son expérience à ce niveau-là. Je pense donc que l’on peut s’attendre à pas mal de progrès dans un futur proche" confie Rosberg.

La rivalité est une chose naturelle entre les pilotes, Nico ne le nie pas. Mais il veut en tirer le positif avant tout. "Je vais devoir faire un peu attention à moi, parce que je suis contre l’un des meilleurs de tous les temps. Votre référence c’est toujours votre coéquipier, je vais donc me mesurer à lui. Ce sera un bon challenge cette année, avec un pilote aussi fort que Michael. Ça pourrait m’aider à me surpasser, parce qu’on peut toujours tirer quelque chose de cette rivalité afin d’être plus rapide, ce qui sera au final bon pour toute l’équipe. Si je suis devant, alors tant mieux, si je suis derrière il faudra alors que je travaille encore plus dur."

Pour travailler Nico devra composer avec la MGP W01. Une monoplace qui n’est pas potentiellement victorieuse dans un avenir très proche mais dont les deux pilotes espèrent beaucoup. "Je pense qu’il n’y a pas de gros défaut sur la voiture pour le moment. Nous devons juste définir de meilleurs réglages afin d’exploiter au maximum le potentiel du châssis, ce qui n’est pas encore le cas. Nous n’en sommes pas loin et peut-être que demain l’équipe pourra faire des progrès. Ensuite la solution c’est, je pense, l’aérodynamique. Nous avons quelques améliorations ici, mais les évolutions arriveront pour Bahreïn, et ce seront de grosses évolutions. Toutes les autres auront aussi des améliorations, alors on verra bien."

"C’est encore les premiers jours de la saison, je suis donc optimiste. C’est dans mon attitude, je regarde toujours en avant. Il est difficile de dire où nous nous situons pour le moment, mais je suis confiant dans la voiture, je peux bien attaquer avec elle, tout en étant agréable à piloter. C’est une bonne base pour construire notre saison" conclut Rosberg.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less