Formule 1

Rosberg : Une période géniale qui commence pour moi

Toujours aucun regret

Recherche

Par Elisabeth Nay

31 janvier 2017 - 09:03
Rosberg : Une période géniale qui (...)

Cela fait maintenant près de deux mois que Nico Rosberg a livré son annonce choc au monde de la Formule 1, celle de sa retraite surprise après l’obtention de son premier (et unique) titre de champion du monde.

Et contrairement à ce que certains observateurs prédisaient, l’Allemand pense toujours qu’il a pris la bonne décision.

"Il est clair que ce n’était pas une décision facile à prendre, mais je sentais à ce moment-là que c’était la bonne et c’est encore le cas aujourd’hui. Alors oui, je me sens très, très bien. Je peux regarder en arrière et dire ’J’ai clos ce chapitre à mon apogée’ et, maintenant, je me réjouis de commencer un autre chapitre tout aussi captivant, où je vais avoir de nouveaux défis, où je vais emprunter de nouveaux chemins, et je réponds déjà présent gonflé à bloc. C’est une période géniale qui commence pour moi."

Il peut aussi souffler après 7 ans à se battre contre Michael Schumacher puis Lewis Hamilton. Les gens oublient à quel point cela peut être usant.

"C’est vrai que je n’ai pas eu les coéquipiers les plus faciles ces 7 dernières années, avec Michael et Lewis, mais ce fut une période excitante, un défi et cela te pousse aussi que d’avoir de tels coéquipiers. Il m’est devenu évident de voir comment Michael est devenu 7 fois champion du monde et celui qui a eu le plus de succès. Sa manière de rassembler toute l’équipe était impressionnante et je m’en suis inspiré. Ce furent des moments énormes."

"Et avec son attitude, avec l’esprit d’aujourd’hui, son "keep fighting", il continue à apporter quelque chose au sport chaque jour."

Comment occupe-t-il ses journées dorénavant, après la fin des principales obligations médiatiques qui ont suivi son titre ?

"Je suis assis sur le canapé ! (rires). Non, je suis toujours actif. J’ai gardé dans mon programme sportif, sinon je vais vite prendre un ventre de buveur de bière, donc je continue le sport et un bon suivi de mon alimentation."

"J’ai beaucoup d’ambitions... de nouvelles choses sont au programme et comme je l’ai déjà dit, j’ai besoin de cette adrénaline que je vais rechercher dans d’autres domaines. Mais, en ce moment précis, je consacre plus de temps à ma famille et j’apprécie cette période."

L’autre retraite choc de cette intersaison, c’est celle de Bernie Ecclestone. Tout le monde a reconnu ce qu’il a vraiment fait pour la Formule 1 pendant 40 ans, mais Rosberg a été l’un des rares à avoir déclaré ouvertement, lors de la saison 2016, que c’était le bon moment pour lui de s’en aller. Pourquoi ?

"Oui, nous sommes tous complètement reconnaissants pour tout ce qu’il a fait pour le sport, c’est hallucinant. Il est quelqu’un d’unique en son genre et nous en avons tous profité. Mais cela faisait déjà bien longtemps qu’il était là, et le monde évolue aussi très vite. Selon moi, c’était exactement le bon moment de laisser entrer de l’air frais, ainsi qu’un nouveau dirigeant avec de nouvelles idées, qui fait progresser le sport encore plus, qui le rend encore plus captivant. Il le fallait aussi pour la jeunesse car nous avons toujours eu un peu de difficulté pour toucher les jeunes. Enfin je trouve que c’est le bon moment pour les Américains, ces maîtres du show-business. Je suis très optimiste, on peut déjà le formuler ainsi : Make F1 great again !"

Combien de fois peut-on s’attendre à le voir sur les circuits cette année ?

"Je suis un énorme fan de notre sport, je vais dans tous les cas suivre ce qu’il se passe avec un grand intérêt. J’ai déjà pris l’habitude d’aller plus souvent sur Internet depuis un an. Je n’avais plus aucune idée de ce qu’il y avait dessus. Maintenant, je savoure ce que je peux faire : surfer sur le net, à droite à gauche, voir les nouvelles sur la Formule 1. Et bien sûr, j’irai volontiers sur place, lors de 5 ou 6 courses environ. Je m’en réjouis à l’avance."

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less