Formule 1

Ricciardo n’était pas aussi détendu au début de sa carrière

Il a appris à profiter des bons moments en souriant davantage

Recherche

Par Valentin Vilnius

19 novembre 2018 - 16:23

Daniel Ricciardo est certainement l’un des pilotes les plus détendus et « cool » du paddock, ce qui fonde une grande partie de sa popularité. Pour autant, quand il s’agit de se concentrer avant une course, ou d’exprimer sa frustration, comme après son abandon au Mexique, Daniel Ricciardo peut aussi être beaucoup plus sérieux ou colérique.

Pour Autoweek, le futur pilote Renault a rappelé ce que l’on pourrait avoir tendance à oublier : la relaxation dont sait faire preuve Daniel Ricciardo, n’est pas entièrement naturelle, mais fait partie d’une stratégie pour mieux rebondir après un éventuel échec…

« Vous ne voulez pas être connu comme un fêtard, avant d’apparaître comme un pilote confirmé en F1. Mais j’étais arrivé à un point où j’étais trop strict, je ne prenais pas beaucoup de plaisir sur le plan personnel. Alors, j’ai commencé à me détendre un peu, sans raison… Mais c’est important de bien profiter des moments forts de votre saison. »

« En 2015, j’ai réalisé que les moments difficiles durant une saison pouvaient vous affecter pour de vrai. Mais si j’obtiens une victoire ou un podium, je vais bien en profiter, sortir pour prendre quelques verres, faire un bon dîner avec mes amis, parce que ça n’arrive pas tous les jours. Ce sport est si complexe… Avec les pannes mécaniques, toutes ces choses… les bons jours, malheureusement, ne sont pas si fréquents. Donc j’essaie de profiter d’un bon jour quand j’en ai un. »

Sur les 21 Grands Prix au calendrier, certains sont plus propices à des sorties nocturnes que d’autres… Quels sont les préférés de Daniel Ricciardo à cet égard ?

« J’adore Austin, sa nourriture, sa musique, sur la Sixième Avenue [avenue des concerts live], ou même dans un bar un peu pourri à l’est de la ville ! J’adore tout. »

« Et ensuite, je dirais Mexico. L’énergie de la ville est folle. C’est une ville incroyablement peuplée. Les Mexicains sont des gens passionnés, et avec leurs cornes, ce qu’ils font, c’est sympathique. Honnêtement, ces deux courses font partie des meilleures. »

Sur un plan mental, il faut savoir retrouver son sérieux puisque la préparation avant une course est aussi cruciale. Quelles sont les astuces de Daniel Ricciardo pour faire le switch ?

« J’adore la musique, donc j’en écoute, à l’hôtel ou sur la piste, avant les qualifications. Je mets mes écouteurs et je me coupe de l’extérieur. Vous êtes souvent excité par la perspective du lendemain, donc votre sommeil peut être un peu affecté. Normalement, une fois au lit, je regarde un film ou écoute un podcast, je fais quelque chose qui puisse juste me distraire de la course. Je ne vais pas regarder les données ou regarder les replays de la course. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less