Formule 1

Ricciardo aime se rapprocher des murs à Montréal

Un jeu risqué mais qui peut rapporter gros

Recherche

Par D. Thys

31 mai 2014 - 10:01
Ricciardo aime se rapprocher des (...)

Ce sera la troisième participation de Daniel Ricciardo au Grand Prix du Canada, une course qu’il aime beaucoup mais qui ne lui a pas réussi jusqu’à présent puisqu’il n’a jamais marqué le moindre point à Montréal.

“Je ne pense pas qu’il y ait un seul pilote qui manque de motivation, mais celle-ci est en hausse sur certains circuits,” déclare Daniel Ricciardo. “Ces circuits sont ceux qui sont les plus exigeants et qui ne pardonnent pas la moindre erreur. Le circuit de Montréal entre sans aucun doute dans cette catégorie. Chaque chicane ou même l’épingle sont autant d’occasions de gagner ou de perdre du temps, mais celui qui est le plus crucial est certainement le dernier. On y arrive à fond et il y a du temps à gagner au freinage.”

“Le revers de la médaille avec ce virage, c’est qu’il est facile aussi de mal le négocier et il y a des murs qui vous attendent… Les pilotes ont le choix, certains se montrent prudents et sacrifient un peu de temps alors que d’autres abordent ce virage à fond en prenant des risques. Au plus vous vous rapprochez du mur, au plus vous gagnez du temps. Si vous touchez le mur légèrement ça va, mais si vous le touchez un peu plus durement, c’est fini pour vous,” ajoute le pilote australien.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less