Formule 1

Retour aux pneus les plus durs pour Silverstone

Les contraintes du tracé l’exigent

Recherche

Par Olivier Ferret

29 juin 2015 - 16:24
Retour aux pneus les plus durs pour (...)

Les pneumatiques P Zero Orange durs et P Zero Blanc Medium sont de sortie ce week-end à l’occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le circuit de Silverstone est en effet réputé pour sa rapidité et la forte dose d’énergie produite dans les pneumatiques, notamment dans les longs enchaînements qui caractérisent le tracé. Ces paramètres engendrent une usure et une dégradation importante de la gomme, tout particulièrement si les températures sont élevées, ce qui doit être le cas si les prévisions se confirment.

Non content d’être un circuit de vitesse chargé d’histoire, Silverstone est également une destination privilégiée pour Pirelli, puisque le centre logistique de l’activité Formule 1 et le « Centre d’Excellence » du manufacturier italien sont situés à Didcot, à moins d’une heure de route de Silverstone.

"C’est toujours un bonheur de pénétrer dans l’enceinte de Silverstone, où les spectateurs sont de véritables passionnés. C’est l’un des rares circuits où les pilotes peuvent entendre le public depuis leur cockpit," commence Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

"Comme l’an passé, nous y proposons les mélanges les plus durs de notre gamme, car Silverstone produit les contraintes latérales les plus importantes du calendrier, qui mettent à mal tant la structure que la gomme. Nous devrions donc observer entre un et deux arrêts aux stands durant le Grand Prix, en particulier si les conditions sont aussi chaudes qu’attendues."

"Ceci étant, ces prévisions ont prévalu lors de plusieurs précédentes éditions, mais la météo fut finalement typiquement britannique ! Les teams devront donc se préparer à affronter toutes les situations possibles et réfléchir à la manière de tirer le meilleur parti des pneumatiques sur l’ensemble du week-end et non pas simplement séance par séance. Silverstone est une piste qui récompense le courage et l’audace. La course promet donc d’être belle !"

Les plus gros challenges réservés aux pneumatiques :

Le circuit de Silverstone est réputé pour ses enchaînements de courbes rapides où les forces appliquées dans les pneumatiques peuvent atteindre 5g. Les monoplaces sont réglées avec des appuis élevés, ce qui signifie qu’une important charge verticale est produite en complément de la latérale. Les lignes droites et points de freinages sont relativement courts, ce qui offre aux écuries de profiter des effets de l’aéro sans perdre trop de temps.

L’asphalte de Silverstone offre un grip conséquent qui augmente les contraintes sur la gomme. Les températures peuvent dépasser 110°C et cela s’observe sur les caméras thermiques qui enrichissent les retransmissions des Grands Prix de F1 depuis 2013.

L’an passé, le circuit Britannique fut la vitrine du savoir-faire de Pirelli qui présenta en avant première un pneumatique de 18 pouces. Une première en Formule 1 pour ce produit qui effectua plusieurs tours de démonstrations, sur une Lotus pilotée par Charles Pic, durant les essais officiels qui ont suivi le Grand Prix.

La stratégie victorieuse en 2014 : Victorieux pour le compte de Mercedes, Lewis Hamilton boucle les 52 tours en respectant une stratégie à deux arrêts. Il s’élance en gommes medium et bascule ensuite sur les dures aux 24e et 41e tours. L’épreuve est neutralisée d’entrée par un drapeau rouge qui permet aux pilotes de changer de pneumatiques sur la grille. Les stratégies évoluent ainsi et sept pilotes du Top-10 n’observent qu’un seul et unique pit-stop.

Écart de performance attendu entre les deux types de gommes : de 1’’0 à 1’’2 au tour.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less