Formule 1

Renault veut assurer la quatrième place avant de passer à la vitesse supérieure

Les progrès sont difficiles à concrétiser

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 octobre 2018 - 12:17

Renault vit une deuxième partie de saison difficile, dans laquelle elle voit Haas se rapprocher dangereusement pour la quatrième place du classement des constructeurs. Il attend du mieux sur les prochains circuits que sont Austin et Mexico.

"Les deux dernières courses, en Russie et au Japon, ont été un peu difficiles, mais ces circuits ne correspondaient pas aux caractéristiques de notre monoplace. Les prochains tracés, particulièrement les deux qui arrivent, nous conviennent mieux" assure l’Allemand.

"La bataille est serrée au milieu du peloton. Les autres équipes ont beaucoup travaillé pour nous poser des difficultés ces derniers temps et nous ne nous sommes pas non plus montrés sous notre meilleur jour. Mais nous avons toujours une bonne voiture et je crois que l’on peut rebondir lors des quatre dernières courses et conserver la quatrième place au classement."

Nico Hülkenberg admet qu’il faudra un long moment à l’équipe pour être au niveau attendu comme objectif final : "Dans l’ensemble, et même s’il y a eu de moins bons moments, je pense que notre saison a été plutôt bonne. Cette quatrième place est un progrès par rapport à l’an dernier."

"L’équipe va dans la bonne direction. J’ai vu l’équipe grandir énormément et constaté l’engagement et l’investissement de Renault. Les locaux et les équipements ont été améliorés, il y a eu des embauches, plus de ressources. Tout ce que l’on peut attendre d’un constructeur."

Mais si Renault est revenue en F1, c’est pour faire mieux que la quatrième place actuelle : "Notre ambition est toujours d’être aux avant-postes, de se battre pour les podiums et les victoires dans quelques années, mais nous sommes encore en phase de développement. Je pense que nous avons mis en place la bonne structure sur laquelle construire dans les prochaines années."

expand_less