Formule 1

Renault a connu ’le pire et le meilleur’ avec Red Bull

Histoire terminée !

Recherche

Par Olivier Ferret

22 décembre 2018 - 11:02
Renault a connu 'le pire et le (...)

Le temps que McLaren se redresse, Renault fera cavalier seul dans la course pour rejoindre les top teams et permettre de faire gagner son moteur en 2019.

En effet Red Bull a lâché son partenaire historique pour Honda à partir de la saison prochaine, pour s’allier avec Honda.

Cyril Abiteboul avait évoqué cette décision comme un soulagement mais n’en oublie pas pour autant le chemin parcouru avec la marque autrichienne.

"Cette relation a été le meilleur et le pire. Comme ce fut le cas avec Williams, il en restera des saisons de domination. Mais Renault n’a pas su capitaliser sur ces succès," constate aujourd’hui le directeur de Renault F1 dans L’Automobile Magazine.

"Humainement, les rapports ont été très durs, avec des remarques blessantes pour l’équipe, des propos culpabilisants jusqu’à être démotivants. Red Bull est une équipe
exigeante, intransigeante, cela nous a fait progresser mais quand un pilote de 20 ans, tous les weekends se plaint systématiquement, quel que soit son résultat, nous sommes contents de ne plus avoir à gérer la communication ultra agressive de Red Bull et de ses représentants."

Renault avait été au secours de McLaren en 2017, Honda étant désigné comme seul coupable de la déroute de Woking. Les prestations de la MCL33 en cette saison 2018 révèle que le mal était bien plus profond pour McLaren, ce qui a surpris Abiteboul.

"Nous sommes surpris de voir McLaren dans cette situation car nous pensons que le moteur Honda qu’ils ont utilisé entre 2015 et 2017 n’était pas si mauvais que cela mais que leurs choix techniques n’étaient les bons."

Abiteboul confirme aussi que Renault F1 va compter sur elle-même pour aller titiller les top teams. McLaren a un rôle à jouer en coulisses en attendant.

"Aujourd’hui, McLaren ne nous apporte rien pour progresser, en revanche, au plan politique, c’est un partenaire important dans toutes discussions. Et leur volonté de retrouver les podiums est réelle."

Deux équipes pour négocier face à la FIA et Liberty Media, c’est toujours mieux !

Red Bull

Renault F1

expand_less