Formule 1

Renault : Palmer espère une franche progression en 2017

Une progression semblable à la sienne ?

Recherche

Par Alexandre C.

3 janvier 2017 - 16:33
Renault : Palmer espère une franche (...)

L’équipe qui signera la plus belle progression d’une année à l’autre sera-t-elle Renault en 2017 ? L’hypothèse n’a rien d’absurde. La marge de progression du constructeur tricolore est sensible, étant donné l’ampleur des moyens dégagés depuis maintenant une année. Enstone s’agrandit, Viry-Châtillon aussi : les résultats ne devraient-ils pas suivre sur la piste ?

Le management de Renault vise ainsi un top 5 en 2017. Tel est aussi le pressentiment de Jolyon Palmer. Le pilote britannique pense que son écurie « peut franchir une bonne étape » l’an prochain.

« En 2016, nous savions au début de l’année que ce serait difficile, mais pour être honnête, c’était meilleur que ce que j’attendais, en particulier au cours de la saison, puisque nous tirions le maximum de la situation. Je pense que nous nous concentrons depuis déjà longtemps sur la voiture de 2017. Dans le même temps, nous avons des bons investissements qui sont faits dans l’équipe, et nous avons toujours des personnes formidables dans l’écurie pour faire un bon travail. J’espère que notre équipe sera celle qui progressera le plus en 2017. »

Si la Renault a progressé de manière encourageante en 2016, ce fut aussi le cas de Jolyon Palmer lui-même. L’ancien champion de GP2 a ainsi sauvé sa place pour l’an prochain.

« Je sens que je me suis beaucoup amélioré depuis mes débuts en F1. Melbourne, c’était une bonne course pour moi, mais c’était si tôt… Je pense que je me suis amélioré tout au long de l’année, mais je commettais encore quelques erreurs, et au fur et à mesure de l’année, je pense que j’ai franchement arrêté d’en commettre. A chaque qualification, à l’exception de celle de Mexico, en raison d’un changement de châssis, j’étais en Q2 depuis la Malaisie, et mes courses étaient généralement bonnes et propres. Je pense que l’amélioration est assez claire. »

En 2017, Palmer fera équipe avec un coéquipier plus redoutable que Kevin Magnussen : Nico Hulkenberg. Mais il compte sur ses progrès personnels pour tenir la barre.

« Pour 2017, j’ai besoin d’améliorer tout ce que je peux améliorer, vraiment. Quoi ? Cela dépend, de temps en temps. Je ne pense pas qu’il y ait un domaine spécifiquement où je suis faible, mais j’y regarderai de plus près et je verrai ce que je peux améliorer. Il y a définitivement une marge de progression pour moi. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less