Formule 1

Règlements techniques et sportifs, ce qui change en 2015

Une nouvelle saison va démarrer

Recherche

Par Olivier Ferret

1er janvier 2015 - 09:05
Règlements techniques et sportifs, (...)

Après une saison 2014 faite de révolutions techniques, la saison 2015 s’annonce beaucoup plus calme en termes de changements. Plusieurs décisions ont toutefois été prises pour améliorer les choses côté règlements et de nombreux départs / arrivées dans toutes les équipes vont donner un intérêt tout particulier à l’année à venir.

Toute l’équipe de Nextgen-Auto.com en profite pour vous souhaiter une très bonne et heureuse année 2015 !

Sur le plan technique, notons l’arrivée de Honda, nouveau motoriste de McLaren. Comme Ferrari, Mercedes et Renault, les Japonais ne pourront fournir que 4 moteurs à chaque pilote (un de moins qu’en 2014) sans que le pilote ne soit pénalisé.

Du côté des voitures, la règlementation concernant les nez a été revue afin d’uniformiser et d’améliorer le look de ces derniers, les solutions vues en 2014 ayant été particulièrement peu esthétiques. Les nez de 2015 seront proches des productions de Ferrari et Mercedes l’an dernier. Le poids minimum a été porté à 702 kilos, les pilotes les plus lourds ne sont donc plus autant désavantagés.

Enfin parmi les changements d’importance, la soufflerie a été limitée : une seule soufflerie doit être utilisée au cours d’une saison et seulement 65 heures par semaine au lieu de 80.

Du côté des règles sportives, les points doublés ont été abandonnés après une année d’expérimentation. Cette règle a permis de maintenir le suspense mais a été bien trop critiquée par les fans...

Après l’accident de Jules Bianchi au Japon, de plus grandes précautions seront prises pour ralentir les voitures lorsqu’il faut évacuer une monoplace arrêtée en bord de piste. Un concept de safety car virtuelle a été testé à la fin de 2014, il sera mis en place dès Melbourne.

Si la course doit être arrêtée, les voitures s’arrêteront maintenant dans la voie des stands, derrière la safety car. Si la course peut continuer sous safety car, les voitures à un tour peuvent dépasser le leader mais la safety car n’attendra plus que le peloton se reforme pour relancer la course. Elle rentrera dès le tour suivant, sans départ arrêté comme ce fut un moment envisagé.

Si du personnel est encore sur la grille lorsque le signal des 15 secondes a retenti, le pilote concerné devra partir de la voie des stands. Dans le cas où il ne le ferait pas, une pénalité de stop and go de 10 secondes sera imposée au pilote après le départ de la course.

Les commissaires auront une nouvelle pénalité à leur disposition : 10 secondes d’arrêt lors d’un changement de pneus. La pénalité de 5 secondes est conservée.

Enfin, en cas de pénalité pour changement de moteur ou de composants du moteur, des pénalités sur le temps de course seront ajoutées si le pilote ne peut servir l’intégralité des places de pénalité par une rétrogradation sur la grille de départ.

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less