Formule 1

Red Bull constate déjà les progrès de Honda

Un travail fourni en amont en vue de 2019

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 octobre 2018 - 13:46
Red Bull constate déjà les progrès de (...)

Red Bull s’associera avec Honda à partir de l’année prochaine et suit le développement du moteur japonais de près, puisque Toro Rosso a déjà une importante part dans ce développement et le retranscrit à Red Bull, dont le dirigeant Christian Horner a pu constater les avancées du côté de Honda.

"Nous avons été très impressionnés par les progrès réalisés par Honda au cours de cette année" admet Horner. "Évidemment, nous travaillons maintenant en étroite collaboration en ce qui concerne l’intégration du moteur dans la RB15 pour l’année prochaine."

"Je dois dire que la communication a été excellente entre les deux parties. Nous sommes extrêmement impressionnés par les efforts, l’engagement, le désir et la détermination de réussir qu’il y a chez Honda. Et quand Honda parle d’énergie positive, nous ne manquons pas d’énergie au sein de Red Bull Racing, pour la saison 2019."

Le patron de Red Bull se félicite de l’évolution du bloc Honda cette année.

"Il est évident que des progrès, et de bons progrès, ont été réalisés et c’est très encourageant pour nous. Nous ne nous concentrons pas sur notre position actuelle mais sur la position de tête. C’est le même objectif que Honda partage."

"Des progrès sont en cours pour réduire cet écart face aux références actuelles de la Formule 1. Il faut que tous les éléments soient performants pour gagner dans ce sport, et bien sûr le moteur est un élément clé. Nous attendons avec impatience l’année 2019 et le début de cette relation avec Honda.

Une saison 2019 qui verra l’arrivée d’un nouveau règlement technique, plus simple au niveau de l’aérodynamique, qui devrait permettre aux pilotes de mieux se dépasser. Mais cela implique aussi davantage de développement nécessaire.

"Nous avons un changement de réglementation à venir pour l’année prochaine, l’aileron avant changera les caractéristiques de la voiture de manière assez significative, donc nous sommes effectivement dans un no man’s land au championnat des constructeurs, donc une grande quantité de ressources est déjà placée dans le programme de l’année prochaine."

expand_less