Red Bull a préféré Gasly à Sainz en se basant d’abord sur la performance

La porte ne semble pas fermée pour JEV chez Toro Rosso par ailleurs…

Par Alexandre C.

26 août 2018 - 12:03
Red Bull a préféré Gasly à Sainz (...)

S’il fut décontenancé par l’annonce surprise du passage de Daniel Ricciardo de Red Bull à Renault, Christian Horner ne fut pas pour autant pris au dépourvu. Red Bull avait envisagé des alternatives, ce qui a fait le bonheur de Pierre Gasly, promu de Toro Rosso à Red Bull.

« Nous avions discuté de cette situation en interne auparavant » assure Christian Horner. « Car Daniel traînait pour prendre sa décision, il tardait et tardait encore. Cela prenait du temps donc nous avons dû envisager l’éventualité d’un départ de Daniel. »

« Je pense que Pierre Gasly – un autre produit de notre filière junior – a réalisé un travail solide dans la Toro Rosso cette année. Nous le connaissons bien grâce aux essais qu’il a réalisés dans la Red Bull, et grâce au temps qu’il a passé dans notre simulateur. Pour nous, c’était un choix assez simple. »

« Nous avons choisi Pierre Gasly en nous basant sur ce que nous voyions sur le plan de la performance, sur son travail dans la Toro Rosso. Bien sûr, nous avions préféré Max Verstappen à Carlos Sainz par le passé en nous basant sur les mêmes critères. »

La logique aurait peut-être voulu que Carlos Sainz, plus expérimenté, soit pourtant préféré à Pierre Gasly. La mésentente notoire de l’Espagnol avec Max Verstappen a sans doute pesé dans la balance, mais Christian Horner invoque plutôt le critère de la performance.

« Nous avions la possibilité de ramener Carlos Sainz, mais au vu de nos options et après avoir comparé leurs performances respectives, nous avons pensé que Pierre Gasly était l’homme qu’il fallait pour être promu chez Red Bull Racing. »

La promotion de Pierre Gasly laisse cependant un vide chez Toro Rosso, alors même que la filière Red Bull commence à se tarir.

« Bien sûr, nous avons un petit vide dans notre programme » reconnaît Christian Horner. « Nous n’avons pas de pilote en F2 ou à ce niveau, capable de monter tout de suite dans la Toro Rosso. Toro Rosso sera très étroitement associée à cette décision [au sujet du successeur de Pierre Gasly], mais rien n’est évident. Il faut un peu prendre son temps, reprendre sa respiration et voir quelles sont les options. »

Une solution aurait été de ramener Carlos Sainz chez Toro Rosso, même si c’eût été un camouflet pour l’actuel pilote Renault.

« Nous avons choisi de ne pas envisager cette option. Et une fois que Renault a clarifié le fait qu’ils ne voulaient pas non plus prolonger Sainz – à Budapest, ils discutaient avec Esteban Ocon – nous n’avons pas voulu bloquer Carlos. Il a eu une opportunité avec McLaren, donc nous avons décidé de le libérer de ses obligations envers nous pour qu’il puisse saisir cette chance. »

Une ultime option mène à Jean-Éric Vergne, le récent champion de Formule E, qui n’a pas caché son envie de revenir en F1… Cette fois-ci, Christian Horner va plutôt éluder cette piste.

« Il a fait un travail formidable en Formule E cette année. Mais il y a beaucoup de spéculations en ce moment. Tout le marché des pilotes a été un peu bouleversé et ce sera intéressant de voir ce qu’il en ressortira. »

L’espoir demeure donc permis pour JEV…

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos